Comportementalisme sociétal

Print Friendly, PDF & Email

Point de vue d’un Naturopathe sur la socialisation.

Un article d’André Girard.

Parce que nous vivons une période désorganisatrice au possible, tant dans son intensité que dans son prolongement, il nous faut aujourd’hui nous interroger sur les forces et les faiblesses de notre humanité. Mais comment une si petite bestiole, empruntant son temps de VIE au monde acaryote, n’est même pas capable de se reproduire sans aller  »voler » et  »utiliser » du matériel génétique à quiconque oublie de verrouiller ses portes d’entrées, et peut semer une panique mondiale comme nous le voyons, à l’heure où l’humanité toute entière est  »blindée » de connaissances.. ?

.

La guerre des esprits

Si les croyances depuis la nuit des temps, nous ont toujours divisées, et ce, malgré celles qui souhaitaient nous relier (religions), les connaissances surtout scientifiques des siècles derniers à nos jours , semblaient remettre un peu d’ordre dans l’ambiance sociétale, et prolonger nos espérances de VIE par l’amélioration de la santé et l’arrêt des conflits .

Pourtant ce monde actuel (dit) émancipé reste construit sur des bases fragiles..! Qu’elles soient scientifiques, économiques et/ou politiques . L’emprise du toujours plus, semble la seule capable de  »résonance » dans le cerveau humain. Ainsi, la société humaine est dominée par l’effectivité dans tous les domaines et ce , malgré l’heure de la connaissance augmentée.Le Darwinisme est-il passé par là ,pour que les plus FORTS, les plus MALINS ou les plus RICHES gagnent toujours la partie.. ?

Nous sommes bien obligés de constater un certain étiolement dans l’affectivité globale recensée au sein des diverses sociétés du monde qui nous entoure.Le traité de Yalta 1945, qui voulait:<garantir la stabilité du nouvel ordre mondial> n’ a pas changé grand chose d’un point de vue humanitaire et anti-guerre. De toute part aujourd’hui encore, l’enfant se fabrique en jouant à la guerre et à la conquête infinie des premières places, pour faire plaisir à papa et maman. Rentrez dans le camp des élites est toujours flatteur et valorisant pour la famille, voire même la nation .Tout cela est du genre <<mon fils, tu seras pharmacien, parce que papa ne l’était pas >> Jacques BREL.L’éducation philosophique d’un comportementalisme basé sur les bienfaits du respect et de l’entr’aide mutuel, reste trop superficiel, pas assez appris et valorisé au niveau jeunesse.. ! La raison du plus fort est toujours la meilleure (disait jean de la FONTAINE – Fable). Et pourtant, aujourd’hui, nous assistons à une véritable tricherie scientifique mondiale, face à des citoyens muets, comme paralysés, manquant de cœur et d’esprit. Quel en sera le résultat .. ? .

.

De l’enfant à l’adulte

Ainsi, le psychisme de l’enfant se trouve façonné par le toujours plus, aux dépens de l’éthique, de la mansuétude et de la bienveillance. Les grandes écoles lorsqu’ils y parviennent, ne font qu’empirer ce chemin peu sociabilisant. Le pire se constate aussi chez l’enfant de caractère, celui qui n’entre pas dans le  »moule » ; souvent parce qu’il arrive dans un monde éducatif imparfait et alors .. ! que fait-on .. ? peu de chose voire rien et ce, malgré toutes les connaissances médico-pédo-psycho-sociales actuelles. Nous connaissons pourtant de mieux en mieux les liens qui nous fabriquent et peuvent (éventuellement) nous unir (y compris avec le monde animal, dont nous sommes issus).Voyons en exemple le départ d’un relationnel empatique :

-l’Obvium , première prise de contact entre un  »approchant » et un  »approché »; phénomènes ondulatoires (visuels, l’écoute, le toucher et tous ressentis) qui suscitent l’expression voire l’intégration première de sympathie ou d’antipathie entre deux êtres , chez l’humain comme chez l’animal.. !.En fait, c’est un peu la première séduction.

-l’Admotio ou le temps N°2 de la rencontre ; il correspond à l’admission dans un nouveau relationnel avec l’autre. Tout cela est rationnel et se place dans une échelle psycho-affective suivant nos propres valeurs.

Il est à noter que dans le monde du travail où depuis quelques années , l’évolution des techniques aidant, surtout pour tout ce qui représentait une certaine pénibilité est satisfaisante. En revanche, l’entr’aide mutuelle (facteur relationnel relevant de l’acquis) a disparu au profit d’une certaine indifférence.

Toute cette harmonieuse complexité est appelée en éthologie <<l’empreinte>> chère à Konrad LORENZ, et ce sont bien nos  »paquets » d’ondes intrinsèques qui lui permettent de fonctionner suivant le principe de la polarité électromagnétique.La communication entre les différentes cellules de notre corps et suivant la  »finesse » de nos émotions a été démontrée pour la première fois il y a quelques années par Candace Beebe PERT (Biologiste/pharmacologiste):rôle des neuropeptides dans la transmission cellulaire de nos émotions (Voir le livre ‘Molécules of emotion‘)

En effet, la double couche phospho-lipidique des membranes cellulaires, enferme un cortège de protéines – PMI (P.M.I = Protéines Membranaires Intrinsèques) à la fois réceptrices et effectrices ; quant aux ARNt,et ARNm (Acides ribonucléiques – de transfert (t) et/ou messager (m)) baignant dans le cytoplasme, ils assurent aussi les communications intra-cellulaires.

Très longtemps , les sciences ont attribué à la génétique son rôle absolu dans l’hérédité.Que dire alors des excellents travaux reproductibles de K. LORENZ sur les couvaisons des oies cendrées et de la transmission innée de l’attachement…! La puissance de la conscience sur la matière est aujourd’hui assez documentée.Par ailleurs,  »l’emmagasinage » des manifestations environnementales (surtout lors de la gestation) donne à l’épigénétique toute sa reconnaissance. (Voir le livre ‘Biologie des croyances‘) . attention donc, au regard de l’enfance .. ? .L’amélioration de la société humaine ne passerait-elle pas obligatoirement , par un meilleur traitement, une meilleure attention, au regard de l’enfance .. ? Sommes-nous aujourd’hui en mesure de reconnaître et d’apprécier (ou pas) les mèmes de Richard DAWKINS dans leur fonction à transmettre l’épigénétique sociétale.

.

Mieux comprendre et respecter la VIE FOETALE.

Avoir de beaux enfants épanouis est le rêve de tous les couples normaux. Les obstétriciens ont enseigné depuis longtemps aux futures mamans, l’importance de bien s’alimenter et d’avoir un mode de vie sain, avant et pendant la grossesse.Cela tient aussi pour les papas bien que ce soit moins connu et aussi moins documenté, en bref, il y a sperme et sperme, comment pourrait-il en être autrement .. ??? Le temps où seul le mode de vie de la mère était montré du doigt, est revolu…Stress, alimentation (drogues et alcools), surpoids entre dans un contexte défavorable pour l’enfant à naître tant pour PAPA que MAMAN.. !

La recherche récente nous montre l’impact (dès les premiers mois de la vie foetale) des perturbateurs endocriniens, des dentifrices au FLUORURE de sodium , des pesticides en tous genres affectant même le développement du cerveau (Voir le livre ‘Le cerveau endommagé‘) .Certaines carences, pourtant connues depuis longtemps, sont peu ou pas recherchées chez les deux concepteurs :

Pour exemples :

-vitamine B9 ou folates ou acide folique connu pour perturber la synthèse des cellules du sang (surtout hématies d’ou anémie) – à l’origine de tares génétiques de l’embryon (ex : spina-bifida ou troubles de la maturation du système nerveux).

-la carence en iode serait la cause la plus facilement évitable (notamment avec certaines algues) pourtant parfaitement identifiée depuis 1954,elle reste la cause la plus facilement évitable de handicap mental ou de déficience intellectuelle la plus importante au monde.. ! L’iode est très volatile et l’air marin en est riche, aussi elle se dissipe en montagne et dans certains cas, chez les non suppléés, on aboutit au  »crétin des alpes » qui devient candidat pour les établissements spécialisés.

-depuis 50 ans, nous savons que l’alcool passe au niveau placentaire et crée le syndrôme alcoolique foetale (SAF)- à la base de nombreux handicaps mentaux et autres…

Il me faut rajouter ici, que contrairement à certaines publicités mensongères et/ou idées reçues, la meilleure nourriture des nourrissons reste le LAIT MATERNEL (bien sùr pour les mamans qui peuvent allaiter).Qui n’a pas observé un jour les sourires radieux d’un bébé repu aux seins de sa mère .. ! ICI comme durant les mois de gestation précédents sa venue, si  »le terrain familial » y est favorable, se développe : L’AFFECTIVITE, et la base des liens unificateurs .. !

.

Pour un monde meilleur

(Avec l’intelligence du Coeur)

Toutes connaissances  »digérées » nous restons avec nos faiblesses et notre piètre humanité continuellement vengeresse et fanfaronne . C’est pourtant lors de notre prime jeunesse, que nous devons travailler et à ce jour, la reconnaissance de l’HAPTONOMIE parfaitement décrite par FRANS VELDMAN (Voir le livre « Haptonomie – science de l’affectivité« ) est trop ignorée des COUPLES, des THERAPEUTES et de la presse en générale.

Nous assistons depuis ces dernières années à une montée en puissance chez les adolescents (garçons ou filles), d’une violence débridée. Il semble que les réponses sociétales ne sont pas constructives et trop souvent répressives. Pourtant, cette violence représente un appel au secours..!Scarifications, suicides ou tentatives, isolements dans les drogues ou l’alcool pour les retournements sur SOI, ou agressions vis à vis des autres. Les causes sont multiples, souvent le cadre familial a ses faiblesses, ses imperfections et n’est pas très structurant. Dans ces cas ,l’haptonomie dès la vie embryonnaire, cherchant  »à souder » une affection entre le couple et l’enfant , semble être toute indiquée. Cette méthode évoluant par le TOUCHER, le PARLER, le CHANTER est avant tout un nouage entre chair et esprit, par l’énergie et l’information : ne l’appelle-t-on pas <<science de l’affectivité>>. Toutefois, dans un couple faut-il en accepter les tenants et les aboutissants. Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point , disait Blaise PASCAL. A noter ici, que dans les familles, la présence de jeunes animaux peut aider au développement de l’attachement affectif chez l’enfant (travaux de K.Lorenz) ; chez un animal, il n’y a pas de  »tromperie » , le cœur l’emporte sur le cerveau calculateur…! N’en déplaise à ceux qui l’ont oublié et/ou réfuté.

A la lumière de ce qui est écrit plus haut, on voit que la matière est tributaire de l’énergie, tout comme l’énergie est tributaire de la matière (polarité).Mais comment a-t-il pu faire ce sacré ALBERT pour deviner et mettre en équation une telle chose … ??? Profitons-en et pour nos Bambins, (Kinés, Sages-femmes, Naturopathes et autres…) développons L’HAPTONOMIE pour le bien de TOUS, dans une meilleure société. N’oublions pas non plus, que de notre naissance à notre mort, notre corps se renouvelle (Voir le livre ‘Les cellules souches porteuses d’immortalité). Toutes ces nouvelles cellules se fabriquent à partir de ce que l’on mange, de ce que l’on boit, et de ce que l’on respire … attention donc, aux diverses pollutions de plus en plus répandues . La vie  »énergie » organise la matière à partir de ce qu’est : <<la matière qualitative>>.

.

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Son dernier livre : LES FORCES du NATUREL en SANTE éditions BAUDELAIRE : ISBN 979-10-203-2497-9 16 euros.

Sur tous les sujets traités par A.Girard dans ce blog, possibilité de conférences/débats pour les associations sur demande :

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

.

Des commentaires? Des questions ? Profitez de l’espace réservé à cet effet ci-dessous!

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *