Petites maladies à frigore

Print Friendly, PDF & Email

Un article d’André Girard.

malade

Dans un précédent article, nous avons vu quelques possibilités pour remonter nos défenses naturelles, c’est à dire notre immunité. Voici les premiers frimas avec leur cortège d’agressions, de rhumes, de grippes… et avec leur composante virale sur laquelle les antibiotiques sont strictement inefficaces.

.

Mollo sur la nourriture!

Tout comme le chien ou le chat se sentant fièvreux dans sa corbeille (repos et diète hydrique s’impose) généralement l’animal refuse toute nourriture. Ainsi, l’énergie vitale consacrée à la digestion est mobilisée pour la lutte anti-infectieuse. Nos mères grand connaissaient dans ces cas, l’intérêt du bouillon d’oignon hydratant, allégeant la digestion et détoxinant le foie. (faire bouillir une dizaine de minutes trois oignons biologiques car ce légume concentre lors de sa croissance beaucoup de molécules indésirables, nitrates, et autres… agrémenter d’un point de vue gustatif si nécessaire de curcuma et/ou sauce soja suivant les goûts.).

Attention, rien à voir avec le bouillon dit de onze heures généralement consacré aux belles mères acariâtres…!

boost_immunite

Un livre en rapport avec le sujet!

.

Du thym…Et de la vitamine C!

La bonne vieille tisane de thym vulgaire. Accompagnée ou non d’huiles essentielles (types Ravensara aromatica, Satureja hortensis à hauteur de 3 à 5 gouttes par tasse), et adoucie au miel de pin 1 à raison d’une cuillère à café .

La vitamine C sous sa forme naturelle (exemple: ACEROLA 500mg COPMED à sucer, 6 à 10/jours) .

.

En cas d’otite ou sinusite

S’il y a otite (sauf avec écoulement ou tympan perforé) ou sinusite, notons qu’un macérât de fleurs de bouillon blanc appelé aussi Verbascum thapsus ou molène dans de l’huile d’olive (à réaliser en été, dans bouteille teinté) est très efficace.

.

L’atout pour la toux…

Si la toux doit être respectée lorsqu’elle est grasse et productive, elle doit être combattue lorsqu’elle est sèche et épuisante, voici deux bons remèdes :

  • Sirop de baies de sureau biologique, Ladrôme.
  • Sirop végétal nez-gorge, Copmed.

.

La fièvre… pas que celle du samedi soir!

Toutes ces petites pathologies hivernales ne sont pas des maladies comme les autres, en ce sens qu’elles mobilisent nos défenses pour tester notre pouvoir réactionnel, notre capacité à mobiliser notre énergie vitale.

Notre premier moyen pour « refouler » nos envahisseurs (virus , bactéries) est l’élévation de notre température, symptôme qui doit se respecter .A ce propos, rappelons-nous l’affaire du sang contaminé de 1985. Elle nous a apporté la preuve que de nombreux virus n’aiment pas la chaleur, ce que les autorités médicales Françaises avaient oublié .

Bien sûr, devant une forte fièvre et envie de vomir, accompagnées de violents maux de tête, et/ou douleurs abdominales…l’avis du médecin traitant est vivement recommandé. Il éliminera tout occlusion intestinale, point appendiculaire, septicémie, méningites et autres…

.

Ces huiles…essentielles!

Les huiles essentielles par voie rectale (suppo) peuvent être très utiles, en ce sens qu’elles sont parfaitement résorbées par le plexus des veines hémorroïdaires et acheminées au foie par les veines mésentériques et porte.

Elles s’utilisent IMPERATIVEMENT à la dose de 10mg/Kg/Jour maximum soit pour un individu de 60 Kg : 600 mg/jour, donc deux suppo de 300 mg.

Cela permet de composer une formule bien adaptée et suivant le poids de la personne à traiter.

H E. de Pinus sylvestris                                                   )

H E. de Melaleuca quinquenervia cineolifera                )  AA QSP 300 mg

H E. de Eucalyptus radiata cineolifera                           )  Excipient Witepsol

H E. de Thymus vulgaris à thujanol-4 1                         )  QSP 1 suppositoire adulte
 

Le Witepsol peut occasionner un écoulement huileux nocturne, il est prudent de placer un protège slip.

ATTENTION : certaines huiles essentielles ne doivent pas s’utiliser chez les bébés et les femmes enceintes , toujours demander à son thérapeute.

Certaines pharmacies réalisent elles mêmes ce type de préparation d’officine.

Exemple : www.croixblanchepharma.com

.

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Sur tous les sujets traités par A.Girard dans ce blog, possibilité de conférences/débats pour les associations sur demande :

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

.

Des commentaires? Des questions ? Profitez de l’espace réservé à cet effet ci-dessous!

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Incoming search terms:

  • aimant sante
  • soigner par les aimants
  • soins par les aimant entorse
  • les émants pour notre santé
  • huile essentielles a frigore
  • comment utiliser des aimants neodyme
  • comment se servir de l\application santé
  • aimants therapeutiques comment les utiliser
  • aimants auris forum
  • AIMANT DE LIT MEDICALISE

2 commentaires

  • HE ravintsara sera préférée à HE ravensara aromatica

    Dans la formule proposée HE thym à thuyanol pourra être remplacée par HE Marjolaine à coquilles

    Essentiellement vôtre

    • Oui bien sur , personnellement j’ai choisi dans la formule le thym à thuyanol pour ses effets immunostimulants
      sur les Ig A et stimulant hépatique, mais origanum majorana à coquil est aussi une très bonne H.E.J’ai toujours
      dans mon frigo ce type de suppo pour le cas OU . Ils se conservent comme le bon vin…
      Quant à la ravintsara pourquoi pas mon cher Didier, mais j’ai 76 ans et à mon époque les subtiles H.E Malgaches n’étaient pas dans mes connaissances. Lacune comblée grâce à toi Merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *