Naturopathie, harmonie de la vie

Print Friendly

Naturopathie,  harmonie de la VIE !

Un article d’André Girard. <Section Naturopathie fondamentale>

Si l’on se penche sur les structures des toutes premières cellules ayant initié la vie sur notre charmante planète bleue, cela implique des relations entre des éléments matériels (eau, argile, oxygène, etc…) et énergétiques (soleil, lumière, son…). Sans ces bases, point d’être vivant !

Au commencement était la cellule…

Les premières « enveloppes » cellulaires, constituées selon toute vraisemblance de corps gras capables de retenir le  »nécessaire » au maintien et à l’expansion de la vie sous forme d’informations, ne reflètent-elles pas déjà les notions de « NATURE »  et  « PATHIE »  (embûches, aléas, maladies) auxquels elles devaient faire face ?

Le « bouillon » primal aquatique générant la naissance de ces enveloppes membranaires se déplaçant par pseudopodes , jusqu’à la fatigue (manque d’énergie), d’où l’enracinement (les plantes) laisse supposer qu’elles étaient déjà très complètes d’un point de vue matériel et énergie/informations.

…et son noyau !

Il fallut donc pour ces primitives cellules procaryotes se fabriquer un noyau, car la membrane n’y suffisait plus tant les informations étaient nombreuses et importantes pour « entretenir » et « multiplier » la VIE. Aujourd’hui encore, nous constatons tout l’intérêt de cette membrane, si longtemps laissée pour compte et qui en fait s’est construite pour créer  et protéger la VIE. C’est d’ailleurs cette mise en forme particulière des matériaux qui distingue le vivant de la matière inanimée, les deux, sont composés des mêmes matériaux atomiques.

Une précision.

Je voudrais ici apporter une petite précision car il semble qu’il y ait une confusion de langage entre «  multicellulaire »’ et « pluricellulaire ». Le premier peut désigner une juxtaposition de plusieurs unicellulaires, tandis que le second désigne un organisme aux tissus différenciés, chacun affecté à une fonction particulière. (Voir figure ci-dessous)

La vie est organisée…

La vie s’organise toujours, quelques soit les êtres, plantes, turbellariés, animaux, humains, par niveaux de structure intimement liés les uns aux autres par de l’information. Pour cela, la cellule devait donc évoluer et se créer un moyen de stockage et d’intervention, bref une mémoire active. En son sein se créa un noyau, elle devint eucaryote. Cette cellule ne cessa de « s’auto construire » pour améliorer ses performances.

Membrane nucléaire pour protéger le noyau, ribosomes attachés, ribosomes libres, mitochondries, appareil de Golgi, lysosomes et quantité d’organelles firent de la cellule une véritable entité de vie avec ses constantes absolues et ses rétrocontrôles ou « feed-back » De plus, pour vivre et se renouveler, cette cellule devait avoir un apport nutritionnel adéquat, un système de nettoyage et d’évacuation des déchets performant.

…et se propage !

Le Professeur François JACOB a écrit : «  le rêve de chaque cellule, est de devenir deux cellules »

C’est ce que l’on constate au stade embryonnaire avec la méiose et plus tard avec la mitose.

De l’importance des  enzymes

Ces cellules ne font pas que se multiplier, elles meurent aussi (1966-publication de John SAUNDERS) par apoptose et bien sûr, parfois par traumatismes.

Leur évacuation du système vital engendre un travail enzymatique  important. Au niveau cellulaire, le gène codant la protéine P.53 (1984.L.CRAWFORD) essentiellement facteur de transcription et libérant certaines enzymes est connu comme très important. Chez l’homme on le sait inhibé dans plus de 50% des cancers.

Autres exemples : la grande famille des enzymes cytochromes P.450 attachées au réticulum endoplasmique, et enfin les nobles enzymes qui aident nos émonctoires à chasser radicaux libres et autres déchets chez tous les êtres aérobies, la catalase, la glutathion peroxydase (Gpx), la super oxyde-dismutase (SOD).

Le Vitalisme

Plus on découvre en biologie et  plus on s’aperçoit que le VITALISME, premier fondamental de la naturopathie, se manifeste tant au niveau de la cellule, que de l’organe, que du système, que de l’organisme (voir schéma plus haut).

Ce qui faisait dire à notre regretté Prof. Henri LABORIT : « Un spécialiste est un homme qui connaît tout sur rien et un généraliste un homme qui connaît rien sur tout ».

Réagissez à cet article en laissant votre commentaire ci-dessous !

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

Prochain article : NOS  HUMEURS  et l’intelligence de nos  PROTEINES.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Naturopathie, harmonie de la vie, 2.0 out of 10 based on 1 rating

Incoming search terms:

  • GIF de la cellule
  • le cytosol en naturopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *