Les 10 techniques : boite de pandore ou trésor?

Print Friendly

Un article de Gille DONGUY. <Section Naturopathie fondamentale>

img_10tech2

 

J’ai évoqué dans un article précédent, les bases théoriques et philosophiques de la Naturopathie, dont les fameuses « 10 techniques » catégorisées par P.V. Marchesseau. Mais quelles sont ces 10 techniques, qu’y trouve-ton? Qu’est censé connaitre le Naturopathe dans ce domaine? Ou est la limite entre la profusion des techniques de soins et l’âme de la Naturopathie? Cette classification est-elle pertinente? Autant d’interrogations auxquelles nous allons tâcher d’apporter quelques clarifications!

.

Les 10 techniques sont en fait 10 familles de techniques

Vous l’aviez sans doute déjà compris, mais ça va toujours mieux en le disant!  Il est d’usage de distinguer les techniques dites « Majeures » des autres, sans trop de polémiques à la clef a priori (on se souvient dans le même veine du débat houleux entre Serge Gainsbourg et Guy Béart à propos des arts mineurs et majeurs!…) Voici ces familles de techniques, dont les appellations peuvent varier selon les auteurs et les sources :

Les techniques majeures

Ces techniques sont en effet « majeures » car elles sont la base d’une hygiène de vie optimale. A savoir :

  • La bromatologie (diététique et nutrition)
  • L’exercice physique ou Biokinésie (dans le respect du corps et de la physiologie),
  • L’hydrologie (usage de l’eau en voie interne ou externe comme la balnéothérapie, les bains dérivatifs…)
  • La psychologie (gestion du stress, relaxation, équilibre émotionnel…)

 

Les autres techniques

Ces techniques sont en quelque sorte plus « interventionnistes » que les précédentes. Les voici : 

  • La phytologie (au sens large : plantes huiles essentielles, compléments alimentaires naturels…),
  • La pneumologie (techniques de respiration et d’oxygénation), de la réflexologie (utilisation des points reflexes de la main, du pied, de l’oreille…),
  • La Chirologie (bien-être, relaxation, équilibre énergétique…),
  • La Réflexologie  (plantaire,…)
  • L’actinologie (utilisation des rayons : lumière, couleurs…)
  • Le magnétisme (soins énergétiques, magnétothérapie…)

.

Il semble que l’on puisse classer toutes les techniques de soins dans ces 10 familles…

.

Et si on classait autrement?

Dans un livre remarquable sur les nouvelles psychothérapies, les auteurs évoquent la problématique de la classification de ce qu’il est convenu d’appeler les CAM, autrement dit les Complementary and Alternative Medicine, soit en bon français les Médecines Complémentaires et Alternatives.

nouvelles_psycho

.

Un site Américain officiel est d’ailleurs consacré aux CAM :

NIH_NCCAM_WebsiteHeader

.

Les CAM renvoient, selon CAMPBELL (cité dans le livre) aux notions de Naturel, de Traditionnel, d’Holistique et d’Energétique, dans une sorte de mise en perspective par rapport à la thérapeutique médicale.

La nomenclature des CAM est sujette aux changements, mais on retiendra ici tout particulièrement la classification de STONE (sans CHARDEN!), qui distingue 6 catégories :

  • Les thérapies manuelles : réflexologie, ostéopathie, massages, les diverses thérapeutiques du toucher,…
  • Les thérapies invasives : acupuncture, irrigations coloniques,…
  • Les thérapies basées sur les produits : nutrition, compléments alimentaires, phytothérapie, homéopathie,…
  • Les thérapies basée sur la circulation de l’Energie : Reiki, Médecine Chinoise, Médecine Ayurvédique…
  • Les thérapies basées sur l’intervention psychologique :psychothérapies, hypnothérapie, …
  • Les techniques d’Auto-Aide : yoga, Qi Gong, méditation, visualisation,…

.

Bien sûr, des recoupements peuvent être fait entre ces diverses catégories, la Médecine Chinoise incluant par exemple la technique invasive de l’acupuncture. L’ouvrage sus-cité fourni dans les pages 25 à 32, une liste non exhaustive de thérapies classées selon STONE. Si cette classification est plus moderne, celle de MARCHESSEAU n’a finalement guerre à lui envier : elle permet néanmoins un éclairage complémentaire tout à fait pertinent.

Que ce soit la classification de MARCHESSEAU, ou celle plus récente de STONE, il est clair que chaque famille, notamment dans les techniques dites mineures, peut receler un infinité de techniques…et s’agrandir indéfiniment!

Il est même des techniques qui sont des spécialités à part entière, correspondant souvent à un métier à part entière : par exemple l’ostéopathie!

 

A quelle technique se vouer?

Prenons l’exemple des techniques psychologiques : ces dernières années on vu l’éclosion de l’EMDR, de l’EFT, des Constellations familiales, du Décodage biologique, et j’en passe! Et l’on pourrait multiplier les exemples pour quasi toutes les familles de techniques. Le candidat aux soins peut sans doute s’y perdre…et le Naturopathe?

.

Quelles techniques pour le Naturopathe?

Il est évident qu’aucun Naturopathe ne peut maitriser l’ensemble des techniques, ni même posséder au moins une technique dans chaque famille…Cela dit, rappelons que le Naturopathe est avant tout un Généraliste de la santé doublé d’un Educateur de Santé. A ce titre , il se doit de maitriser quelques techniques fondamentales, notamment dans le domaine de la Bromatologie et de la Phytologie.

Certains Naturopathes sont ainsi non interventionnistes et propose des consultations généralistes débouchant sur des conseils d’Hygiène de vie : ce qui est, il faut le dire, l’âme même de la Naturopathie!

Pour autant, la plupart des Naturopathes proposent des techniques de soins, classiquement par exemple la Réflexologie plantaire, mais aussi de plus en plus des techniques plus récentes!

Alors si le Naturopathe ne pratique que quelques techniques – à juste raison – parmi les centaines disponibles, il doit pour autant  :

  • Avoir une culture solide sur l’ensemble des 10 familles de techniques de part sa formation initiale.
  • Faire une veille informationnelle ou « technologique » sur les nouvelles techniques : articles spécialisés, livres, séminaires, etc.

.

Ainsi, le Naturopathe garde son âme de Généraliste de la Santé, tout en étant capable de proposer quelques techniques de soins, ou d’orienter son patient vers un collègue maitrisant d’autres techniques si besoin, et en toute connaissance de cause.

Les 10 techniques ne sont donc pas une boite de Pandore, mais une mine de possibilités thérapeutiques pour qui sait bien les choisir, les conseiller et/ou les pratiquer!

.

Gilles Donguy

 

Réaction, questions, témoignages, précisions? Profitez de l’espace qui vous est réservé ci-dessous!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Incoming search terms:

  • boite de pandore chinoise
  • boite pandore medecine chinoise
  • interventionnisme naturopathe
  • naturopathie 10 techniques
  • naturopathie 10 techniques marchesseau
  • technique de naturopathie

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *