L’Eau kaqun

Print Friendly, PDF & Email

Un article de Jean-Luc LEFEVRE

« C’est un nouveau type d’eau, qui nourrit en oxygène notre force vitale »

.

L’oxygène, élément critique vital

L’oxygène est sans aucun doute l’élément qui contribue le plus à notre santé et à notre vitalité. Nous le savons, sans oxygène, la mort intervient en moins de 6 minutes, l’oxygène est vraiment un élément critique pour la vie.

L’oxygène produit 90% de l’ATP qui est l’énergie universelle du corps, énergie sans laquelle notre corps ne pourrait plus fonctionner. L’énergie est non seulement la base de l’existence, mais aussi le combustible qui rend tout possible dans la vie.

« Une mauvaise oxygénation est souvent cause de mauvaise santé. Si je devais me limiter à un seul conseil pour vivre sainement, j’insisterais sur le besoin d’être bien oxygéné. Mieux s’oxygéner est la pratique quotidienne la plus efficace et la plus simple pour rester en forme et en bonne santé. »

Andrews WEIL, M.D.

.

Nous manquons d’oxygène

Pourtant, des médecins, des scientifiques pensent que la plupart d’entre nous sommes perpétuellement à court de cet oxygène dont nous avons pourtant fondamentalement besoin pour profiter du bonheur de la santé maximum, de la vitalité et de la longévité.

Le Docteur Jean-Paul CURTAY indiquait lors d’une interview publiée en Avril 2015 dans la revue Les Dossiers Santé Nutrition :

« Nous manquons d’oxygène. Sédentarité, faible aération des espaces de vie et de travail, transports. La sous-oxygénation est la conséquence directe de notre rythme de vie citadin et moderne.

Le résultat ? Des fuites de radicaux libres en masse, qui provoquent l’asphyxie des globules blancs et favorisent les mutations, notamment sur l’ADN mitochondrial.

La sous-oxygénation est aggravée par le surpoids, la dépression, le stress ou encore les carences en acides gras oméga-3 qui facilitent le transport d’oxygène par les globules rouges. À noter qu’avec l’âge une hypo-oxygénation chronique s’installe, le débit sanguin étant naturellement ralenti par l’épaississement des tissus. »

Un ouvrage de référence du DR CURTAY

.

Un nouveau type d’eau qui stimule nos niveaux d’oxygène

Récemment, est apparu un nouveau type d’eau qui a la capacité de stimuler nos niveaux d’oxygène. Cela peut sembler peu probable et non scientifique, mais il y a là quelque chose de vraiment intéressant.

Cette nouvelle approche est une percée scientifique qui fait chuter radicalement les problèmes de santé liés à une carence en oxygène, et cela en améliorant une chose simple que nous faisons déjà chaque jour, boire de l’eau.

Cette nouvelle approche de l’oxygénation est aussi prometteuse pour les malades chroniques, que pour des personnes et des athlètes en bonne santé, ou tout simplement à la recherche d’une meilleure santé ou d’une performance supplémentaire.

.

Le manque d’oxygène est depuis longtemps lié à la maladie

Le manque d’oxygène est depuis longtemps lié à la maladie. Cela remonte à un très grand scientifique allemand, le Dr. Otto Heinrich WARBURG. En 1931, le Dr WARBURG remporte le prix Nobel pour avoir démontré que les cellules cancéreuses changent leur métabolisme pour passer d’un métabolisme normal basé sur l’oxygène à un métabolisme anaérobie, c’est à dire sans oxygène.

Otto WARBURG a écrit « Le manque d’oxygène et l’acidification sont les deux faces d’une même médaille. Quand une personne à l’une, elle a l’autre. Quand une personne a un excès d’acidité, alors automatiquement il y a un manque d’oxygène dans son organisme. Les substances acides repoussent l’oxygène, contrairement aux substances alcalines qui attirent l’oxygène. Un environnement acide est un environnement sans oxygène. Priver une cellule de 35% de son oxygène pendant 48 heures peut la convertir en cellule cancéreuse. Toutes les cellules normales ont la nécessité absolue de l’oxygène, mais les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène. Une règle sans exception. Les tissus tumoraux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins. »

Un des élèves du Docteur WARBURG, le Docteur Harry GOLDBLATT, poursuivit ses travaux. Ses études au prestigieux Rockefeller Institute de New York ont confirmé que le manque d’oxygène détruit les cellules. Il a répété les expériences du Dr WARBURG. Dans l’une de ses expériences, il introduisit des cellules oxygénées à un groupe de rats, et des cellules sous-oxygénées à un autre groupe de rats. Les rats qui reçurent les cellules oxygénées ont survécu, ceux qui reçurent des cellules sous-oxygénées développèrent un cancer.

Le Dr GOLDBLATT était membre de 12 sociétés scientifiques américaines et britanniques et reçu 15 prix et récompenses scientifiques, dont le Prix ARMORY de l’Académie Américaine des Arts et des Sciences en 1961. Il fût proposé plusieurs fois pour le Prix Nobel.

Le Dr Alexis CARREL, deux fois Lauréat du Prix Nobel, obtint des résultats étonnants avec des cellules de cœur de poulet qu’il maintint vivantes dans des boîtes de Pétri pendant une trentaine d’années. Il prouva ainsi que les « cellules ne meurent pas » quand on répond à leurs besoins fondamentaux, dont l’oxygène, et quand elles ne sont pas empoisonnées par leur environnement.

.

Est-ce la cause cachée de vos faibles niveaux d’énergie ?

Contrairement aux plantes, le corps a besoin de « brûler » l’oxygène dans chaque cellule afin de produire l’énergie que chaque organe utilise pour remplir sa fonction spécifique, de la digestion à la mémoire.

Les cellules (à l’exclusion des globules rouges) contiennent chacune de 50 à 5.000 petites
« centrales énergétiques » appelées mitochondries qui produisent le combustible nécessaire pour que les cellules fonctionnent.

Nos cellules exigent de l’oxygène comme matière première et produisent notre énergie vitale (l’ATP) en brulant la nourriture avec l’oxygène. Que se passe-t-il quand il y a un manque d’oxygène. Quand il y a manque d’oxygène, les cellules n’ont pas le choix, elles changent leur fonctionnement en adoptant un plan de secours, fermenter (au lieu de bruler) le sucre pour produire de l’énergie.

Et c’est exactement ce que les cellules font quand il y a raréfaction de l’oxygène. Elles se développent à partir de la fermentation du sucre. Mais, parce que cette situation n’est pas optimale, les niveaux d’énergie des cellules tombent. Elles sont fatiguées, vraiment fatiguées, elles n’ont plus rien à donner. Une cellule normale, donc avec un fonctionnement basé sur l’oxygène, produit 36 unités d’ATP à partir d’1 g de glucose, et une cellule privée d’oxygène produit seulement 2 unités d’ATP avec un fonctionnement basé sur la fermentation.

Quand nous avons un faible niveau d’oxygène, ce qui arrive plus facilement que nous le pensons, nos cellules passent dans ce mode anaérobie, ce qui déclenche une cascade de résultats négatifs.

Tout d’abord, la production d’énergie des cellules ralentit. Ce ralentissement conduit à un corps vieillissant et à de nombreux types de maladies – y compris les plus graves. En effet, la production d’énergie à partir de la fermentation produit de grosses quantités d’acide lactique, entraînant une acidification supplémentaire et massive.

Ainsi, bien que la production d’énergie à partir de la fermentation permette aux cellules de survivre, elles ne fonctionnent plus à leur meilleur niveau. Au lieu d’effectuer leur travail spécifique et de communiquer correctement avec d’autres cellules, leur « travail » se cantonne à « reproduire et croître ».

Et cela peut conduire au pire.

.

La véritable source de la maladie

Toute activité cellulaire produit des déchets et des résidus plus ou moins toxiques, qui sont, normalement, éliminés par la vésicule biliaire, le foie, l’intestin, les reins, la peau, les bronches ou par des exutoires provoqués par l’organisme lorsque les émonctoires naturels sont défaillants.

C’est alors qu’apparaissent des manifestations épuratives appelées « maladies non accidentelles » qui visent à épurer le milieu intérieur, constitué par le sang, la lymphe et les fluides lacunaires (liquides humoraux physiologiques).

Les déchets que nous n’arrivons pas éliminer totalement par suite d’une insuffisance de force vitale ou par suite d’apports constants et excessifs de substances inutilisables ou mal utilisées, productrices de grandes quantités de déchets, stagnent et s’accumulent dans l’organisme.

Il en résulte un encrassement organique nommé Tox-Sang-Lymphe Physio-Pathologie, TSLpp. C’est une intoxication pathologique du sang et de la lymphe notamment. Ces déchets s’insinuent partout, jusque dans nos glandes endocrines[1], notre système nerveux, nos yeux, nos os, nos bronches, nos reins, notre peau, etc.

Pour simplifier, on peut dire que le vieillissement, la pire de toutes nos maladies, est dû à l’accumulation de déchets acides, oxydants.

.

Stopper le vieillissement

Pour stopper le vieillissement, il nous appartient de mettre en œuvre des moyens de se débarrasser complètement, et chaque jour, de ces résidus ce qui permet d’accroître la vitalité générale.

Si nous arrivons à faire cela, alors on rajeunira réellement, nos cellules souches libérées de leur gangue asphyxiante, oxydante, désinformées, retrouveront alors leur activité normale pour continuer à nous régénérer.

.

L’oxygène élimine les déchets

Plus notre organisme est pauvre en déchets et en éléments acides et plus il est oxygéné. L’oxygène nettoie, désulfate le pôle positif de nos atomes cellulaires qui tend à sulfater comme le pôle positif d’une batterie d’automobile ce qui coupe le contact électrique et arrête le fonctionnement du moteur. Sans cette « désulfatation » permanente par l’oxygène sanguin, nos électrons satellites et nucléaires constituant nos atomes cellulaires ne peuvent plus échanger des informations vitales, ce qui entraîne la mort de nos cellules.

Plus nos cellules reçoivent d’oxygène et plus nous brûlons et éliminons nos déchets métaboliques qui tendent à nous encrasser et plus nous produisons d’énergie et de vitalité générale.

Retenez que l’appauvrissement de notre organisme en oxygène entraîne un encrassement humuro-cellulaire (TSLpp) et conséquemment un affaiblissement de nos défenses immunitaires. Courbe de fatigue et courbe de dévitalisation relative se superposent. La fatigue est un signe de dévitalisation et, de ce fait, d’encrassement humuro-cellulaire.

.

La respiration n’est pas le seul moyen d’augmenter le niveau d’oxygène

La plupart d’entre nous pensons à l’oxygène en tant que gaz. Mais l’oxygène peut aussi être trouvé sous forme liquide. Les chercheurs du MIT et de l’Université de Stanford ont montré que l’oxygénation des cellules se produit 10 fois plus rapidement quand nous buvons de l’oxygène au lieu de le respirer. La qualité et la quantité d’absorption d’oxygène dans le foie et l’intestin est 6 fois plus élevé lorsque nous buvons de l’eau correctement oxygénée que par la respiration.

Oui, cela semble farfelu. Mais cette nouvelle méthode d’oxygénation possède des données cliniques remarquables derrière elle.

Ces dernières années, il y eu de multiples tentatives pour augmenter la teneur en oxygène dans de l’eau de boisson. Mais toutes ont échoué à la validation scientifique et cela est dû au procédé utilisé. Ces eaux utilisent un procédé qui injecte de l’oxygène sous forme de gaz dans de l’eau, un peu comme les procédés qui injectent du CO2 pour faire du soda. Le résultat, est un oxygène qui se dissipe très rapidement, sans aucun effet dans l’organisme. C’est le « poof » que vous entendez quand vous ouvrez la bouteille d’eau ainsi gazéifiée à l’oxygène.

.

Un nouveau procédé qui rend l’eau « oxygénante » et donc la santé meilleure

Cette nouvelle sorte d’eau apparue récemment contient des niveaux élevés d’oxygène remarquablement stables. Cette eau est appelée KAQUN (on prononce Ka-Coon, le nom est inspiré du film Cocoon).

Selon ses responsables, l’eau KAQUN offre une structure et des avantages qu’aucune autre eau n’apporte.

KAQUN a été développé en Hongrie par une équipe de médecins et de chercheurs. Le Docteur Robert LYONS, médecin honoraire du principal Hôpital de BUDAPEST en Hongrie, chercheur, spécialiste de l’immunité et des infections, multiple fois primé pour ses recherches, et le Docteur Sandor KULIN, Médecin, auteur de nombreux articles scientifiques.

KAQUN a été étudiée pendant plus de 20 ans, et implique un changement partiel de la structure de l’eau.

.

Sans être trop technique, voici ce que l’eau KAQUN est…

L’eau KAQUN est une eau à l’apparence normale, filtrée et purifiée. Puis… elle est enrichie en oxygène au moyen d’une technologie protégée et unique au monde. En bref, l’eau est conduite à travers un champ fonctionnant à une fréquence spécifique. Ce procédé produit des grappes (nommées clusters) d’eau plus petits, plus stables, de 6 à 9 molécules, et de l’eau qui est alcaline (pH 7,2 à 7,9).

Dans le cadre du changement structurel, des atomes d’oxygène sont libérés de leur liaison avec l’hydrogène et stockés à l’intérieur de ces minuscules groupes de clusters. Les gros amas de clusters d’eau sont divisés de telle sorte qu’ils soient capables de pénétrer la membrane de nos cellules, tout en conservant l’oxygène stocké en leur sein.

La structure de cette eau, appelée grappe, est un tétraèdre – 4 molécules d’eau forment la structure H8O4. Ces grappes restent stables pendant de longues périodes de temps. Aucun procédé chimique n’est utilisé, c’est une simple modification de la relation hydrogène/oxygène. En raison de la petite taille des groupes de molécules d’eau, l’eau peut pénétrer plus facilement les membranes cellulaires, ou, en variante, peut rester dans l’espace intercellulaire.

Il faut noter que seuls des clusters de petite taille entrent dans les cellules.

Pour résumer, l’eau KAQUN

  • Contient des niveaux supplémentaires élevés d’oxygène dissous et stable.
  • contient de l’oxygène Dissous qui atteint et pénètre dans les cellules sans passer par l’hémoglobine.
  • Déclenche des réactions redox en quelques secondes ce qui améliore l’activité mitochondrial.
  • Déclenche l’apoptose, une augmentation du niveau d’énergie de la cellule et le potentiel de membrane.
  • Relance la re-différenciation cellulaire, une preuve de reprise de l’activité mitochondriale.

.

Deux moyens d’absorption

L’oxygène supplémentaire de l’eau KAQUN est délivré à l’organisme de deux façons – à travers la peau (balnéothérapie) et à travers l’estomac (eau à boire).

Ainsi, l’eau KAQUN réunit 2 techniques majeures de la naturopathie : l’hydratation et l’oxygénation. L’oxygénothérapie hydrique est une branche fondamentale de la Naturopathie. L’oxygène véhiculé par l’eau KAQUN est ainsi abandonné aux milliards de cellules de notre corps afin de libérer l’énergie qui les anime.

.

Une énergie épurative supplémentaire

L’eau KAQUN apporte une énergie épurative supplémentaire et permet de récupérer rapidement les forces vitales dépensées, étant donné que plus le degré d’encrassement humoral s’élève et plus le degré de vitalité s’abaisse et vice versa.

Plus un organisme s’encrasse et se dévitalise et plus il a besoin d’oxygène pour se décrasser (pour désulfater ses atomes) et donc se re-vitaliser.

Voilà pourquoi certains naturopathes et autres thérapeutes préconisent notamment l’ingestion d’eau riche en oxygène.

.

Soutenu par la science

Je le confesse, mes yeux ont tendance à s’écarquiller quand quelqu’un me parle de certaines eaux spéciales censées guérir. Il y a des légions de ces personnes dans le monde de la santé alternative. C’est comme si on me disait « Si vous voulez payer le prix du champagne pour de l’eau, vous êtes venu au bon endroit ! »

Mais, quand j’ai vu les études réalisées par l’Académie Nationale des Sciences, ou encore l’Institut National d’Oncologie, j’ai eu une agréable surprise. Il y a vraiment quelque chose de sérieux à ce sujet.

De nombreux travaux scientifiques ont démontré l’efficacité et l’intérêt d’une eau buvable enrichie d’oxygène. L’eau KAQUN est actuellement la seule eau qui ai bénéficié de 15 années d’études cliniques et animales, y compris avec des volontaires en bonne santé et des personnes avec des problèmes de santé importants.

Chez des volontaires sains, les études cliniques ont montré que l’eau KAQUN améliore l’oxygénation des tissus, car tôt ou tard une mauvaise oxygénation nous rattrape tous.

Chez une personne qui souffre d’une maladie, les mitochondries sont souvent piégées dans un perpétuel état de faible énergie. L’oxygène distribuée par l’eau KAQUN contribue à augmenter le potentiel énergétique de la cellule. Il faut un « choc » pour pousser des faibles niveaux d’énergie vers des niveaux plus élevés. Une fois que vous êtes malade, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire avec de l’eau conventionnelle ou juste de l’exercice. Il faut ce choc !

Des études conduites avec des volontaires sains ont montré des améliorations spectaculaires de la saturation en oxygène, les temps de réaction, la cognition et la pression artérielle (systolique et diastolique).

Les Docteurs LYONS et KULIN indique que l’utilisation régulière de l’eau KAQUN facilite la réparation cellulaire continue et la régénération, facilite le processus de désintoxication, et rafraîchit et redynamise votre corps. Elle peut également réduire l’inflammation et les allergies. L’eau KAQUN ne contient pas de produits chimiques ou des matières toxiques. Et il n’y a aucune indication que cela interfère avec d’autres thérapies.

À ce stade, les centres de bains KAQUN sont disponibles en Hollande, Hongrie, Italie, Singapour et USA. Ils seront bientôt disponibles en France (2018). 

L’eau KAQUN à boire, est disponible en France chez KAQUN France. Il peut être intéressant de regarder cette approche car beaucoup d’entre nous ont des niveaux d’oxygène assez bas, sans le savoir…

.

Effets physiologiques

L’oxygène n’est pas un médicament. Il n’agit pas sur une maladie donnée. Autrement dit, l’oxygène n’a aucune propriété « thérapeutique ». Il n’a que des propriétés physiologiques en tant qu’élément vital par excellence.

N’étant pas un médicament, l’eau KAQUN est une eau d’hygiène vitale interne aux propriétés physio-biologiques particulières et non une eau « thérapeutique » au sens allopathique ou homéopathique.

Elle agit non pas sur une maladie donnée, mais uniquement sur le terrain biologique et même psychologique par l’intermédiaire du cerveau sur-oxygéné. C’est en fait une eau de vitalité, donc de santé.

Pour résumer, on peut dire qu’elle aide l’expression de nos forces vitales. Mais c’est toujours notre force vitale, intrinsèque, qui est auto-restauratrice, auto-régénérante, auto-guérisseuse, lorsqu’on la laisse s’exprimer librement et non pas les substances matérielles que l’on incorpore en soi habituellement (air, eau, aliments, médicaments, etc…).

.

Les raisons de faible teneur en oxygène, même si vous respirez régulièrement

Des manuels entiers ont été écrits sur les avantages des thérapies à l’oxygène et de l’oxygène pour de nombreuses maladies, dont les infections, la réadaptation cardiaque, les brûlures, et plus encore.

Pourtant, certains médecins pensent que beaucoup de personnes sont en carence d’oxygène. On peut ne pas être d’accord, se dire que tout va bien, que nous respirons normalement, mais il y a certaines causes surprenantes aux carences d’oxygène qui pourrait changer votre regard.

  1. Certains scientifiques observent que le niveau d’oxygène atmosphérique a chuté depuis le commencement des formes avancées de la vie. Et, particulièrement dans les villes polluées, les niveaux d’oxygène peuvent avoir chuté de façon +/- significative (0,03%). Les scientifiques expliquent cette situation par la désertification et la déforestation .
  2. Les mauvaises habitudes de respiration – respiration superficielle et en retenant le souffle. Le stress, la peur, l’inquiétude et l’anxiété favorisent la respiration superficielle. Certaines personnes sont tellement sous stress qu’elles retiennent littéralement leur souffle toute la journée, sans le savoir.
  3. L’apnée du sommeil, liée au # 2, apnée qui arrive inconsciemment pendant le sommeil.
  4. Un mode de vie sédentaire. Les personnes qui ont les pires habitudes de respiration sont généralement les personnes qui ne pratiquent pas d’exercice physique oxygénant. L’exercice aide à fournir plus d’oxygène aux cellules du corps. Même l’exercice doux est utile.
  5. Une mauvaise posture. Quand vous travaillez dans un bureau toute la journée, penché sur un ordinateur, avec les épaules affaissées, votre poitrine est contractée, empêchant une pleine oxygénation.
  6. Travailler dans des environnements pauvres en oxygène. Respirer de l’air de bureau recyclé plutôt que de l’air frais de l’extérieur, être autour de machines et d’équipements qui eux-mêmes utilisent de l’oxygène, réduit l’apport d’oxygène dans l’espace de travail quotidien.
  7. Tous les problèmes de poumons ou bronchiques peuvent réduire la capacité pulmonaire.

.

Un point supplémentaire …

Suffisamment d’oxygène ne suffit pas. Une circulation sanguine saine et une hydratation adéquate sont obligatoires pour transporter l’oxygène à tous les tissus et cellules.

Et, il semble que l’eau KAQUN pourrait être, là aussi, une aide utile.

.

Jean-Luc LEFEVRE

Praticien en Neurocognitivisme

Directeur Général KAQUN France

Site internet

Un avis, une question? Exprimez-vous ci-dessous!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.5/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)
L'Eau kaqun, 7.5 out of 10 based on 4 ratings

Incoming search terms:

  • ACHETER DES AIMANT EFFET BIENFESANT
  • comment se servir des aimants
  • comment poser des aimants therapeutiques sur une epaule
  • aimants pour la douleur néodyme
  • aimants bijoux nord sud
  • aimant therapeuthique decathlon
  • aimant guérir d acouphène
  • aimant dans l oreille danger ?
  • aimant auris epicondilite
  • aimant au poignet

2 commentaires

  • andré girard Naturopathe Lyon

    Cette eau a-t-elle été comparée à l’hydroxidase du breuil sur couze. ?
    Qu’elles sont les durées des expérimentations ?

    • Jean-Luc LEFEVRE

      La fonction d’Hydroxidase est de nourrir l’organisme en minéraux et magnésium, ce qui est très important. L’objet de KAQUN est d’apporter un oxygène supplémentaire, totalement absorbable par l’organisme. L’eau KAQUN a fait l’objet de 15 études cliniques, toutes réalisées par des organismes gouvernementaux indépendants, et accrédités. Parmi ces organismes, l’Académie Nationale des Sciences de Hongrie, la plus haute instance scientifique qui soit, et l’Institut National du Cancer de Hongrie. Toutes les études sont disponibles avec ce lien https://drive.google.com/open?id=0B4v4OEK4GaKkMWVyOExERnpiRDg.
      Le but de KAQUN est de réduire l’hypoxie, c’est à dire le manque d’oxygène dans les tissus. L’hypoxie n’est pas une maladie, mais un état dans lequel on se trouve. L’hypoxie est associées à 2.000 maladies. L’hypoxie est notamment associé à l’encrassement, donc à l’acidification du corps. L’oxygénation est l’un des moyens naturels et très puissant utilisé par le corps pour décrasser l’organisme, et donc éliminer les déchets acides. Le Professeur Grégoire JAUVAIS, qui fût pendant 30 ans le bras droit du Pr MARCHESSEAU a étudié l’eau KAQUN et ses effets, cette étude est téléchargeable avec le lien ci-après https://drive.google.com/open?id=0B4v4OEK4GaKkYmJZNTRKMmFmeWs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *