De la plante Médicinale à la Plante Aromatique

Print Friendly

De la Plante Médicinale à la Plante Aromatique

Un article de Didier Ramiandrasoa. <Section Techniques Naturopathiques>

De la plante médicinale à la plante aromatique

                        

Parcours d’un chimiste malgache ou plutôt d’un malgache scientifique

Un privilège…

J’ai le privilège d’être originaire de ce pays où la faune et la flore ont épaté plus d’un d’entre nous, de l’amateur au connaisseur, et où la biodiversité excelle dans toute sa splendeur…

Ce pays s’appelle Madagascar et abonde d’espèces endémiques et de genres botaniques très variés. Mes grands-parents maternels ont vécu avec leurs nombreux enfants de ces richesses naturelles en exploitant des dizaines d’hectares de plantations autrefois appelées concessions dans la région de Mananjary sur la Côte est de l’Ile où les plantes et les arbres produisent toute l’année du café, du girofle, de la vanille, de la cannelle, du cacao,…

Mais le destin a fait que je ne les ai jamais connus et que ce fut mon grand-oncle, un des cousins de mon grand-père, Albert Rakoto-Ratsimamanga qui m’a initié très tôt… Il deviendra très vite une renommée de la Grande Ile pour ne pas dire une sommité, terme qui convient mieux à l’amoureux de la Nature (Botaniste et Tradi-Praticien) qu’il était à ses débuts avant de devenir un grand scientifique (directeur du CNRS à Paris), un homme politique (premier ambassadeur malgache en France) et d’une grande valeur humaine (académicien à l’Institut de France, à l’Académie des Sciences d’outre-mer à Paris et à l’Académie de Médecine ).

L’AAPARR

Aujourd’hui, administrateur de l’AAPARR (Association des amis du Professeur A.R. Ratsimamanga), je souhaite perpétuer l’œuvre de ce grand Homme qui créa l’IMRA (Institut Malgache de Recherches Appliquées) aussi appelé Fondation Ratsimamanga où il a su préserver tout le patrimoine de la flore endémique du Pays, étant à l’origine de la découverte des principes actifs anti tumoraux de la Pervenche de Madagascar et cicatrisants de la Centella asiatica entre autres plantes médicinales et aussi contre la lèpre, le diabète et le paludisme.

Tout cela ne m’a pas échappé durant mes études universitaires à Antananarivo jusqu’à ma maîtrise de Chimie avant de poursuivre mes études à l’Ecole Supérieure de Chimie de Lyon (CPE Lyon) et de devenir consultant auprès des laboratoires pour m’adonner principalement aux analyses chromatographiques… sur les huiles essentielles qui proviennent plutôt des plantes aromatiques.

La passion !

Très vite, je me suis passionné de la chose en devenant formateur en Aromathérapie scientifique (enseignant à l’Ecole d’esthétique et à la Fac des Sciences Lyon I) tout en mettant en exergue les fragrances de mon terroir d’origine par des découvertes olfactives en conférence ou en atelier, les vertus thérapeutiques de ces huiles essentielles dans la formation des esthéticiennes, naturopathes, masseurs,… et du personnel soignant et encadrant des services gériatriques des milieux hospitaliers et des maisons de retraite (EHPAD) tout en animant des soirées évènementielles.

Le produit appelé « Les Huiles essentielles » par le professeur Ratsimamanga était tout simplement un complexe HE composé entre autres de Ravintsara, Niaouli et de Girofle et autant les principes anti-cancérigènes du Catharantus roseus (Pervenche) ont été très rapidement reconnus par la Pharmacopée européenne autant les molécules actives des huiles essentielles malgaches ont eu du mal à sortir du lot et à se faire valoir et n’ont pas été exploitées à bon escient par nos tradi-praticiens qui ne voyaient en ces plantes que le côté phytothérapie de la décoction ou de l’infusion mais non pas les valeurs de l’Aromathérapie proprement dite.

C’est dans ce domaine que je consacre la plupart de mon temps en mettant en exergue notamment  les différences entre les terroirs du Monde (sujet abordé en 1995 lors des Journées Internationales des Huiles essentielles à Dignes-les-bains dans un concours de poster), par exemple dans l’analyse du Basilic qui à Madagascar même possède deux grandes variétés : le Basilic tropical (Ocimum basilicum à methylchavicol) et le Romba (Basilic à grandes feuilles, Ocimum gratissimum à eugénol).

Une grande diversité

On pourra remarquer également la fragrance « exotique » douce et poivrée du Cyprès de Madagascar (Cupressus lusitanica), les particularités du genre endémique Helichryse (Helichrysum gymnocephalum, bractéiferum et faridifani), un Romarin plutôt à verbénone, une Citronnelle de Java, une Cannelle de Ceylan, un Geranium Bourbon, des qualités d’Ylang-ylang supérieures du côté des Iles Comores et du Nord de Madagascar sans compter les anti-virales et antibactériennes telles que Ravintsara, Saro, Niaouli, Eucalyptus (un globulus sp Mada hors du commun),… et les « boisées » très convoitées comme le Katrafay (Cedrelopsis grevei), le Gingembre « citronné » et le Gingembre papillon, le Poivre, le Girofle, la Cannelle,… et enfin le Citrus qui tel le Combava (Citrus hystrix) dégage un arôme particulier aussi bien de son zeste que de ses feuilles (petit grain combava) et les notes plus accentuées du Patchouli, du Vétiver, de la Tagète, du Palmarosa et du Lemongrass.

Tout cela vous mettra facilement au parfum et pourra vous mettre même l’eau à la bouche… pour ceux et celles qui préfèrent la cuisine aux huiles essentielles !

Pour conclure

Je voudrais terminer en précisant une chose : c’est dans la phyto-aromathérapie que nous pourrons trouver le meilleur de la plante et que nos recettes de grand-mère si bonnes soient-elles et qui consistaient en une simple infusion ou à une décoction ne suffisent pas à prévenir certains maux, à rester dans le bien-être et même à soigner. On pourrait y associer d’autres principes actifs en mettant en synergie ceux des huiles essentielles avec la connaissance de plus en plus poussée de la botanique et de la biochimie.

La mission continue…

« Allez à la recherche de votre être essentiel, Cela vous rendra la vie encore plus belle »

Laissez votre commentaire ci-dessous!

Didier RAMIANDRASOA

Ingénieur chimiste Aromatologue

http://didiera.e-monsite.com

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/10 (17 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
De la plante Médicinale à la Plante Aromatique, 5.0 out of 10 based on 17 ratings

Incoming search terms:

  • he evoka
  • HUILE ESSENTIELLE EVOKA
  • evoka
  • evoka huile essentielle
  • romba plante malgache
  • produits ratsimamanga
  • evoka he
  • he evoka ratsimamanga
  • huile essentielle he evoka
  • composition huile essentielle evoka

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *