Covid 19 et sagesse

Print Friendly, PDF & Email

Un article d’André Girard.

Depuis l’aube des temps, la nature nous construit, et nous modifie pourquoi voudrait-elle aujourd’hui nous éliminer à travers un virus..!?

.

Hygiène et infections

En infectiologie nous savons que trop d’hygiène tue l’hygiène.(cela peut nous amener à réfléchir sur le confinement extrême..?) N’ai-je pas rencontré dans mes périples professionnels ou touristiques, des personnages qui défiaient nos idées reçues :

-ce brave Français habitant (par choix) la haute Egypte et buvant chaque jour un peu d’eau du NIL (du nom du virus), pour s’immuniser.Il était en pleine forme et nous a longuement parlé de sa vie et de tout son environnement.

-ce petit garçon d’une huitaine d’année et du genre  »gavroche » se baignant dans le mékong, et accompagnant par besoin affectif les touristes. Il était cul-nu, n’affichant qu’un simple tee-shirt à la gloire de <<ZIDANE>> , devant et derrière.Il affichait un dynamisme extraordinaire.

Certes, ne soyons pas dupes, de tout temps nous avons connu des poussées infectieuses endémiques, très meurtrières et pour lesquelles nous nous sommes immunisés, soit naturellement, soit par vaccinations diverses. On peut noter ici le cas de la tuberculose, vaincue par l’isolement en sanatorium, après diagnostic (BK) et il faut le dire ,divers produits adaptés non sans effets secondaires rimifon, isoniaside, trécator, dexambutol (merci mon foie, merci mes yeux et mes oreilles).

.

Nos deux immunités

Face à ces maladies nous avons deux formes d’immunité. -L’une innée, celle que Maman offre à sa progéniture et qui se termine lors du passage vaginal (accouchement) suivi de la lactation.

-l’autre acquise tout au long de notre existance suivant notre biotope environnemental, y compris bien sùr notre alimentation.Nous savons que notre nourriture de plus en plus industrialisée, éloigne et/ou réduit notre immunité.Les peuples des zones bleues, Amérindiens de la cordillière des andes, les Hounzas entre Pakistan et Inde ou les îles Okinawa (Japon) ou les îles Grecques (régime méditérranéen), connaissent une longévité nettement supérieure aux habitants des grandes métropoles de ce monde.

N’oublions pas que les différents microbiotes qui animent notre VIE corporelle/fonctionnelle, dépassent en nombre notre CAPITAL cellulaire. Certes, il y a les bons et les méchants, mais quel bonheur, les bons en général maîtrisent les méchants et cet équilibre devient source de santé.

.

L’imbroglio politico-médiatique

Aujourd’hui, notre société est en pleine détresse voire paniquée. Les informations journalistiques comme radiophoniques souvent contradictoires, nous accablent de  »gros titres vendeurs » , et ne permettent plus l’objectivité nécessaire à tout raisonnement ; Or la panique est l’alliée de la maladie.

-tergiversations des autorités médicales (Hippocrate dit :c’est des crête-de-coq et Gallien répond : non, c’est des gonoccoques  »G.Brassens »).

-tergiversations politiques (manque d’évaluation sérieuse des conséquences économiques dans les décisions).En arrière plan, les politiques sont souvant leurrés, par des EXPERTS à la botte des riches monopoles, ou conseils dans les bureaux feutrés des ministères.

Ces impacts sur l’axe  »hypotalamo/hypophyso/surrénalien » sont particulièrement stressants pour nos concitoyens. Aussi, se manifestent de plus en plus des comportements aberrants frisant le ridicule. Bientôt, embrasser sa femme à sa fenêtre ou pire sur le trottoir et devant un agent contractuel coûtera 135 euros.. ! Instaurer un tel <<couvre FOU>>, aura pour conséquence la destruction d’une partie du tissu social et notamment les petites entreprises.. !

.

Ce que l’on peut faire

Après toutes ces  »carabistouilles », venons-en à une certaine recherche de la réalité. Tout d’abord, que cette infime bestiole nous arrive du pangolin, de la chauve-souris, de la civette ou d’un tirroir mal fermé dans un centre de recherche stratégique de type P.4 (civil ou militaire), peu importe. Elle est là, elle cultive nos peurs et nous devons nous adapter au mieux. Certes les masques sont utiles.Hélas, ils sont rares. A défaut d’être bon couturier (comme certains), pensons aux filtres à café N°4 (dans les rayons cafés des grandes surfaces).Il suffit de deux agrafes (ou pinces à papier en papeterie, ou trombones) à fixer sur les coutures du masque en y emprisonnant le cordon sert-tête. Il sera d’autant plus efficace si vous ajoutez sur un morceau de kleenex ou coton hydrophile quelques gouttes d’huile essentielle type : RAVINTSARA et/ou TEA TREE(1) ou autres.. !

Quant à la nourriture, elle doit être saine et fraîche, riche en vitamines B –D-C fer – zinc –sélénium, Omega 3 essentiellement issue des poissons gras.Elle peut-être complémentée en ACEROLA vit C Naturelle(1) comprimés à croquer 500mg 4 à 6 par jour, et en cure de LAPACHO (1) bien connu des Indiens pour augmenter les défenses, devant les évènements infectieux de santé.

Notons aussi que le BOL D’AIR Jacquier avec l’utilisation de l’huile essentielle de résine de pin (pinus pinaster) peut être intéressante et apporter un certain confort, voire éviter des récidives .L’appareil est loué en Pharmacie et certains naturopathes en disposent.

.

Vous avez dit chloroquine?

Venons-en maintenant à la molécule maudite qui divise nos scientifiques. La nivaquine (chloroquine) commercialisée en 1949 et 1957 (forme sirop). Rappelons-nous que depuis l’essor de la chimie de synthèse durant le 20ème siècle, tout médicament s’il est mal utilisé est un poison à priori.. ! Seul, le bénéfice/risque étudié en double aveugle, avec définition exacte des posologies à administrer par Kg de poids corporel est à retenir.Notons que les expérimentations ETHIQUES sur sujets humains ont été codifiées après guerre (1946/47) en dix critères (hélas pas toujours respectés par les firmes à fric de BIG Pharma, c’est à dire dominantes), et mentionnées sous le code dit : de Nuremberg.

On peut imaginer que les 70 ans d’existence de ce produit, s’il était à ce point toxique : cela se saurait.En ce point, je rejoins tout à fait les positions scientifiques des Infectiologues Pr RAOULT et du Pr PERONNE (hôp de Garches) et beaucoup d’autres comme le Pr de LORGERIL à Grenoble ou notre ancien ministre Dr DOUSTE BLAZY .De plus, il présente l’intérêt de ne pas ruiner notre Sécurité Sociale. Personnellement, durant mes 27 ans de laboratoires pharmaceutiques, j’ai eu l’occasion de participer à de nombreux congrès internationnaux et en pays sinistrés par le moustique  »ANOPHELE ». Nous devions prendre ce produit une semaine avant le départ à titre prophylactique, durant tout notre séjour et continuer une semaine à notre retour.. ! Cela se passait dans les années 70 et 1980.Aucun participant ne s’est plaint de mauvaise tolérance à ma connaissance. Tous les produits signalés peuvent se trouver sur ces deux sites :

-www.copmed.fr (Laboratoire nutritionnel Français).

-www.croixblanchepharma.com.

.

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Son dernier livre : LES FORCES du NATUREL en SANTE éditions BAUDELAIRE : ISBN 979-10-203-2497-9 16 euros.

Sur tous les sujets traités par A.Girard dans ce blog, possibilité de conférences/débats pour les associations sur demande :

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

.

Des commentaires? Des questions ? Profitez de l’espace réservé à cet effet ci-dessous!

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Covid 19 et sagesse, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Incoming search terms:

  • comment fonctionnent les aimants
  • effet plexus pdf
  • qu\el sont les effets des diamants sur la douleur
  • aimant auris ou est le cote nord

2 commentaires

  • 100 % d’accord avec vous, très bien retranscrit !!
    Caroline (préparatrice en pharmacie et naturopathe).

    • SARMENTO-PËRRET Marie Stella

      Bonjour, Merci et bravo pour votre article auquel j’adhère complètement, ayant moi-même vécu en Afrique noire pendant de nombreuses années.
      Merci de vos publications.
      Bien cordialement. Marie-Stella

Répondre à caroline perrin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *