Charlatan, qui es-tu?

Print Friendly, PDF & Email

Charlatan, qui es-tu?

Un article de Robert Masson. <Section polémiques!>

Charlatan, qui es-tu?

Remontons dans le passé… Il y a quelques siècles des individus passionnés par la nutrition affirmaient la nécessité des aliments crus apportant des ELEMENTS VITAUX.

Ces éléments vitaux étant détruits par la cuisson. Ils furent traités d’ignares et de charlatans.

 

De nos jours…

Aujourd’hui, ceux là-même qui les traitèrent de charlatans nomment ces éléments vitaux VITAMINES.

Il y a à peine un petit siècle, les naturopathes insistèrent sur l’importance du NON RAFFINEMENT EXCESSIF DES CEREALES qui apporte ainsi des FIBRES nécessaires au TRANSIT INTESTINAL REGULIER considéré comme facteur fondamental de la santé.

Ils furent traités de charlatans sous les ricanements des « officiels ».

Aujourd’hui l’importance des fibres est reconnue et presque surévaluée, elles sont même à « prix d’or » vendues en pharmacie.

Vers les années 60/70, RAYMOND DEXTREIT dans la revue vivre en harmonie met en garde contre la RESISTANCE DES GERMES AUX ANTIBIOTIQUES ET « l’escalade » dans les dosages pour que ces derniers restent efficaces.

Morgue, ignorance et sourire de la part des officiels.

La Naturopathie est plus que jamais d’actualité

Aujourd’hui les très graves effets indésirables des antibiotiques employés à « doses  massives » ne font plus sourire personne.

Dès les années 50 celui qui ne fût pas le père de la naturopathie (Née il y a des milliers d’années) mais le plus grand propagateur et vulgarisateur de la Naturopathie en France PIERRE VALENTIN MARCHESSEAU avec son style concis et clair parlait de L’ENCRASSEMENT HUMORO-CELLULAIRE base des maladies symptomatiques.

Ses trois concepts fondamentaux à savoir :

A – l’assèchement de la source toxémique

B – l’ouverture des émonctoires

C – la déconnexion cortex-diencéphale

N’ont jamais été démenties et n’ont jamais été autant d’actualité.

Or sauf pour le public qui « sentait » le prophète et ses collaborateurs de l’époque à savoir :

Les Dr Jacques LEGUERN, DUSSAUSOIS, LOUIS CLAIR, ROGER FEUILLE, VIRET, GREGOIRE JAUVAIS, ANDRE PASSEBECQ, ROBERT MASSON, ANDRE ROUX (les trois derniers étant considérés par le QUID 89 comme les co-fondateurs de la naturopathie française) Pierre Valentin MARCHESSEAU fût taxé de charlatan par le corps médical.

Rendons à César…

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Les médecins reconnaissent et enseignent partout le rôle fondamental de ce qu’ils appellent maintenant LES PATHOLOGIES D’ENCRASSEMENT.

Sans commentaires !!!

HENRY CHARLES GEFFROY qui mieux que personne lutta pour l’INTERGRALITE DE L’ALIMENT disait :

« Si on enlève quelque chose à un aliment, non seulement les parties sous-traitées font défaut mais les parties restantes perdent partiellement ou totalement de leur activité biologique. »

Que dirait-il aujourd’hui où certains médecins donnent par exemple chaque jour des ISOLATS ARTIFICIELS par exemple un comprimé de 220 mg de vitamines B1 (THIAMINE)

Où l’on force la dose !

Or 220 mg de vitamine B1 se trouve dans DIX KILOS DE GERME DE BLE, soit approximativement 1 000 KGS de FARINE BIO COMPLETE !!!

On donne donc en 1 seconde ce que nos ancêtres ingéraient en plus de 10 ans.

Ne va-t-on pas vers des « fractures métaboliques » par disproportion d’un élément par rapport aux autres… sans parler de « l’usure hépatorénale » pour l’élimination de la surdose, créant une accélération du TURN OVER cellulaire avec risque de dégénérescences graves ?

Cherchez donc qui est dangereux !!

Quant à Kneipp, Montovani, R. Destreit, ces géniaux propagateurs de la thérapie par l’argile traînés parfois dans la boue (au propre et au figuré du mot) ridiculisés comme charlatans mangeurs de terre, que penseraient-ils aujourd’hui là où ils sont, de ces médecins  pour qui l’argile est essentiel dans leur arsenal thérapeutique.

De quoi sourire…

Quant à moi, charlatan parmi tant d’autres, je souris du spot télévisé sur toutes ces chaînes :

EVITER LE GRIGNOTAGE

Je souris d’une part, parce que je lutte contre le grignotage que j’ai appelé NON-STOP ALIMENTAIRE depuis les années 60 et que je me bats de toute mon énergie pour en faire connaître les nuisances par mes articles, mes conférences, mes livres et mon école (CENA) mais aussi, parce que les officiels ne comprennent qu’une infime partie des nuisances de grignotage à savoir :

A – Genèse de l’OBESITE

B – Risque de DIABETE

Alors que le non-stop alimentaire est malheureusement et fondamentalement impliqué dans :

C – LES  CANCERS

D – L’ALZHEIMER

E – LE VIEILLISSEMENT PREMATURE

F – LA FATIGUE CHRONIQUE

G – LES INFECTIONS A REPETITIONS

H – LES ALLERGIES

I – L’ARTHROSE

J – LES MALADIES CARDIO-VASCLAIRES

ETC…

  • Dénonçant depuis bientôt un demi-siècle les nuisances du grignotage, j’en revendique en tant que charlatan la pérennité !!!
  • Ayant aussi dès les années 70 démontré la non-nuisance du cholestérol alimentaire mais la responsabilité de la surcharge calorique globale dans l’ATHEROSCLEROSE ayant là encore 40 ans d’avance sur les affirmations scientifiques actuelles. Je suis donc à plusieurs titres un charlatan…

Médecine et Naturopathie

La médecine a fait des progrès immenses dans les collapsus , les infections gravissimes, les déséquilibres endocriniens, la maîtrise cardio-vasculaire, la chirurgie, etc… elle est la médecine de l’URGENCE ET DU GRAVE où ne peuvent rien les granules de l’homéopathe, la tisane du naturopathe ou le complément alimentaire du nutrithérapeute, etc… mais dans le CHRONIQUE où le pronostic vital n’est pas en jeu, il faut sans doute être plus nuancé, n’est-il pas insultant pour le bon sens si l’on regarde la mort de centaines d’enfants innocents par les injections d’hormones de croissance prélevées sur des hypophyses de cadavre, malgré les mises en garde sur la dangerosité du procédé par des sommités médicales (professeur Luc MONTAGNE notamment) or les auteurs furent reconnus responsables mais non coupables !!!

N’est-il pas grave aujourd’hui de traiter les poly-arthrites rhumatoïdes avec des médicaments ayant pour effets secondaires des hémorragies digestives, des perforations gastriques, des allergies et l’aplasie médullaire ?

N’est-il pas alarmant de penser qu’avant les traitements la mortalité qui était de 0 % est passée avec les traitements modernes à 30 % (statistique du professeur DELBARRE)

Que pensez par exemple de cet hypertendu traité par des hypotenseurs le rendant totalement impuissant et dont la femme ne supportant pas la frustration s’en va vers un autre destin, laissant notre individu en dépression, laquelle dépression est traitée énergiquement par des médicaments générant le Parkinson et le syndrome sec ? Non seulement notre homme devenu impuissant a « perdu » sa femme, mais parkinsonien tremblant il ne peut même plus mettre des larmes artificielles dans ses yeux !

Si c’était un praticien des médecines naturelles qui serait responsable de cet état, cela ferait la une des journaux.

Que pensez encore de cette femme asthmatique traitée pendant 20 ans avec des doses importantes de cortisone créant une ostéoporose gravissime traitée à son tour par un médicament produisant des ulcérations graves de l’œsophage nécessitant une alimentation par sonde….

Si un naturopathe était responsable de cela combien d’année passerait-il en prison ?

Qu’il y ait des individus dangereux, oui, MAIS DE TOUS LES BORDS, il y des praticiens de médecines naturelles qui ignorent les notions d’équilibre alimentaire, qui ne distingue par l’urgence par exemple pour un enfant le « carré de la gravité » :

[Enfant PROSTRE – GEIGNANT – FIEVREUX – NE MANGEANT PLUS]

Etat nécessitant rapidement la consultation médicale.

Mais que penser de Madame D. 43 ans, 1m60, 39 kg, avec très grave anémie, baisse « effrayante » de la ferritine, chute des leucocytes, fatigue extrême. Madame D. vit au lit presque en permanence.

Des analyses de sang sont pratiquées, des scanners, des biopsies, de la moelle osseuse, des profils protéiques, des endocrinologues consultés, des recherches très couteuses dans divers laboratoires et hôpitaux ont été effectuées.

Elle pose sur mon bureau une valise pleine de résultats d’examens et me dit qu’en désespoir de cause on lui propose une GREFFE DE LA MOELLE…

Je n’ouvre pas cette valise et je pose des questions sur l’alimentation….

Cette personne se nourrit exclusivement de fruits aqueux, de soupes de légumes et pomme de terre, c’est-à-dire ABSCENCE TOTALE DE PROTEINES, DE VITAMINE B 12, VITAMINE D3, ZINC, FER, etc…

QUELQUES SECONDES D’INTEROGATOIRE ETIOLOGIQUE contre des années d’examens scientifiques.

Comme nous le voyons l’incompétence est de tous les bords, aucun des médecins consultés ne s’étaient intéressés à l’alimentation !

Voici maintenant une personne atteinte d’eczéma, les spécialistes lui appliquent pendant des années des « tonnes » de pommades s’opposant ainsi à la force centrifuge éliminatrice créant ce que Jean ROSTAND appelait de la « mauvaise vie » par transferts morbides !

Ne faudrait-il pas enfin POUR LE BONHEUR DU MALADE un peu d’humilité de part et d’autre, c’est si beau lorsque l’Oncologue (cancérologue) avec l’aide du Naturopathe (propolis + Alkylglycérols + réglage alimentaire, etc.) constate que la formule sanguine du cancéreux traité ne « bouge plus » ou tellement moins, l’état général se maintient, la durée du traitement diminue, la tolérance est bien meilleure, la récupération écourtée, et avec l’aide de l’Homéopathe (nux vomica 5 CH, ipeca 5 CH, Apomorphinum 5 CH, etc) les nausées sont diminuées ou supprimées, avec Cadmium sulf 15 CH ( Henri VOISIN) l’état général s’améliore, etc…

Bien entendu nous avons pris l’exemple des cancers mais il en est de même pour les autres pathologies.

Plaidoirie pour une trilogie au service du patient

Alors tout orgueil cessant pour le bien-être du malade, la grandeur de la médecine qui est « Trilogie Allopathe Homéopathe Naturopathe », donnons-nous la main afin que brille l’étoile des temps nouveaux sur le serment d’Hippocrate !

 

Réagissez à cet article en laissant vos commentraires ci-dessous!

 

Robert MASSON

Directeur du Centre Européen de Naturopathie Appliquée

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.5/10 (32 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +9 (from 15 votes)
Charlatan, qui es-tu?, 7.5 out of 10 based on 32 ratings

Incoming search terms:

  • robert masson charlatan
  • irene grosjean charlatan
  • alain tardif
  • naturopathe avis
  • alain tardif naturopathe
  • naturopathie avis
  • Robert Masson Escroc
  • robert masson avis
  • naturopathe charlatan
  • charlatan

29 commentaires

  • Très bonne analyse sur le CHARLATANISME de Mon EX-Maître en
    Naturo R.MASSON. (1987/88) .Toujours aussi perspicace et méthodique ! Il y a vraiment des gens  »clairvoyants » et tout son enseignement reste on ne peut plus D’ACTUALITE. J’ai apprécié le fait de citer Louis CLAIR l’homme qui m’a mis le pied à l’étrier en naturopathie. Cela se passait en 1958 à Lurcy-Lévis.
    Bravo ROBERT et à + sur naturopathie en clair…. A.G

  • excellent article, Robert, excellent article. J’apprécie et je partage ta conclusion. cordialement. Alain Tardif

  • Ce que j’apprécie plus que tout, c’est votre conclusion ….

    BRAVO Robert Masson !!!

    Anny Venant

  • Boris BOTON

    Magnifique article. Il serait intéressant qu’une association française puis mondiale de la médécine trilogique soit mise sur place sous votre leadership.
    Merci pour tout ce que vous faîtes pour l’humanité et que Dieu vous bénisse.

  • Jagut

    Il est des hommes que nous devons écouter avec la plus grande attention!
    Merci Monsieur Masson pour votre érudition et votre bon sens

  • Dominique JOUHANNEAU

    Bravo Robert et merci à toi …

    A mon sens, tu es dans la réalité !

    ( rares sont les praticiens dans ton cas ! )

    Dominique.

  • Veronique

    J’adore! Je suis fan de cet individu!

  • Eric Fouilleul

    Rien à ajouter, toute l’argumentation est là !

  • NAVONE

    La médecine traditionnelle a ses propres limites, il faut le reconnaître, et beaucoup en sont déçus. Certains médicaments, dont certains remboursés, n’ont aucun effet thérapeutique prouvé, et se vendent pourtant depuis des décennies. D’autres remèdes résolvent un problème, mais vont dérégler l’organisme. Et face à certaines maladies incurables, il faut se rendre à l’évidence, la médecine est tout simplement impuissante.

    Tout un tas d’arguments qui font que de plus en plus de monde se détourne des médecines traditionnelles pour se réfugier dans les paroisses des pathes en tout genre. Je trouve d’ailleurs le mot « patient » très mal choisi, ne devriez-vous pas plutôt qualifier vos visiteurs de « croyants »?

    Je ne suis pas en train de qualifier les allopathes, homéopathes, naturopathes de dangereux, loin de là, leur but conjoint étant en plus de s’assurer un niveau de vie (tout comme n’importe quel praticien, donc aucune critique à faire sur ce point) de guider leurs visiteurs vers le bien-être. Tout conseil sur l’hygiène de vie, les mauvaises associations, la nutrition, les excès à éviter,… étant bon à prendre.

    Ce que je critique en revanche, c’est toute la méthodologie, ou plutôt les conseils reposant sur du dogme, des croyances, de belles histoires attendrissantes (guérir de l’autisme en arrêtant le gluten, …) et dont les mécanismes sous-jacents demeurent inconnus, ou alors reposent sur des constructions bancales voire erronées.
    ex d’arguments irrationnels employés régulièrement pour désigner le lait ou le gluten comme coupable:
    – l’homme est la seule espèce à boire le lait d’une autre espèce
    – l’homme est la seule espèce à continuer à boire du lait à l’age adulte
    – le gluten est apparu tard dans l’alimentation de l’homme (et la pomme ou le chocolat alors, quid de la mauvaise fois)
    – le régime néolithique (palme d’or de la bêtise)

    Le lait et le gluten sont les nouveaux ennemis désignés: ils sont désormais accusés d’être la cause alimentaire de tous nos soucis, et les régimes sans font de plus en plus en plus d’adeptes. Les régimes sans lait et sans gluten ne sont pas à remettre en cause: il sont nécessaires pour une infime partie de la population, intolérante ou allergique. Mais statistiquement, on remarque qu’un nombre bien plus conséquent de personnes se mettent aux régimes sans. Allez-vous supprimer totalement le sucre de votre alimentation sans être diabétique? Ca parait absurde. Voici un exemple d’excès qui arrive quand on se fait conseiller par des personnes se documentant dans de la presse non régulée, ou pire, sur leur propre ressenti: « J’ai arrêté le gluten, je me sens tellement plus en forme, croyez mon expérience ».

    La médecine n’est pas une science exacte, certes, mais elle a au moins le mérite de s’appuyer sur une démarche scientifique basée sur des études statistiques de grande ampleur, et non pas sur des témoignages subjectifs. L’objectivité et la subjectivité, toujours ce combat perpétuel.
    On ne fait pas une théorie en accumulant des récits personnels (des évangiles?), on fait une théorie en réalisant des protocoles reproductibles par d’autres labos (indépendants de préférence, sinon on s’expose au lobbying pharmaceutique) à travers le monde qui seront ensuite validés ou invalidés. C’est le principe de la recherche et des publications dans des revues scientifiques. Ce type de lecture n’est pas accessible à tous (abonnements pris en charge par les universités pour les enseignants, chercheurs, ingénieurs, doctorants, …), et il faut l’avouer, est souvent peu abordable sans un certain bagage et des pré-requis, mais c’est gage de qualité. Contrairement à tout article sur le bien-être ou la nutrition publié dans un magazine féminin qui se termine en général par un horoscope dans les dernières pages. Pour citer feu André Brahic, si vous trouvez un horoscope dans une revue, jetez la à la poubelle sans faire l’effort de la lire.

    Jesus aurait marché sur l’eau, Marie serait vierge, le Coran aurait été apporté à Mahomet par un ange…
    L’humain adore se faire berner, depuis la nuit des temps, c’est pour ça que je ne m’inquiète aucunement pour votre profession. Grâce à votre esprit persuasif et la relation de confiance que vous savez instaurer (c’est votre pricipal atout, il faut l’avouer) je suis persuadé que votre paroisse comptera de plus en plus d’adeptes. Vous aidez des personnes à aller mieux: j’en suis convaincu. Vos conseils aident des gens à retrouver une hygiène de vie: bravo, vous leur rendez un grand service. J’espère simplement que vous vous abstenez de véhiculer toutes les théories pseudo-scientifiques fumeuses (lavement rectal, régime néolithique, dangers du lait et du gluten pour 100% de la population, …) que j’entends quand je me balade au marché bio, ou quand je croise des naturopathes dans les magasins bio.

    Bien cordialement,

    M. NAVONE (un sceptique de formation, physicien élevé aux sciences exactes)

    • S

      Et bien je ne vous souhaite pas d être malade comme je l’ai été où juste un peu de manière à ce que vous puissiez réconforter votre scepticisme et faire l expérience que toutes les médecines traditionnelles et modernes sont nécessaires et complémentaires.
      Cordialement, S

    • Any

      Bonjour M. Navone, il est très bien d’être « sceptique », comme je le suis également, cela permet justement de ne pas se faire « berner » comme vous le dites (ou du moins le moins possible !), par contre cela incite aussi, en principe, à faire des recherches et donc si c’était le cas vous auriez constaté que toutes les « fumeuses théories » que vous énumérez dans votre commentaire ne sont pas le fait de Monsieur Masson, qui est loin de se baser sur des croyances mais sur son expérience. Renseignez vous sur ses dires et vous ne pourrez être que convaincu par ses propos.
      Cordialement.
      Any

    • olivier

      et bien vous devez être un bien mauvais scientifique puisqu’il n’existe aucune science exacte

    • Il n’y a que les scientifiques qui affichent, pour certains, autant d’arrogance ; à moins que vous ne soyez un de ces trolls chargés de désinformation… Dans votre milieu, l’esprit obtus est fréquent : de grands chercheurs ont été empêchés car ce qu’ils annonçaient dérangeait le scientifiquement correct. C’est l’attaque classique faute d’arguments contraires.
      L’humanité s’en est très bien sortie, et a résisté sans chimie, sans preuves scientifiques jusqu’à ce que tout soit règlementé pour la sécurité, oui, mais ensuite les enseignements ont été biaisés par le profit à outrance. On bâcle l’anatomie en faculté de médecine, puisqu’on soigne chimiquement. C’est la science du business, tant pis pour les effets secondaires.
      Tant de méthodes nous soignent naturellement, des tonnes de livres l’attestent, et prouver tout cela demanderait des siècles. LES EXPERIENCES NE SONT PAS DES CROYANCES. A bon entendeur salut !

  • Champion Masson Severine

    Bonjour, et bien moi je peux vous assurer que grâce à la naturopathie, mon psychisme et mon corps tout entier à retrouver goût à la vie (suite à un cancer du col de l utérus, traité par radiothérapie et deux fois par curiethérapie) Après avoir pris pendant un certain temps des œstrogènes prescrits par mon cancérologue et voyant que je m’empoisonnais et qu’un tas d’effets secondaires apparaissaient, je me suis tourné vers un naturopathe qui a su me guider dans ma nourriture et dans la prise de compléments alimentaires nécessaires à mon corps. J ai remonté la pente et me suis sortie du trou noir dans lequel j’étais,. Un trou où, si je n’avais pas rencontré ce naturopathe, j y serais encore voir pire, un trou où j y serais resté pour toujours ! Car aucun médecins modernes ne m’a proposé une autre alternative que de me laisser mourir. Donc merci à vous tous naturopathe, Réflexologue, kinesiologue et autres pratiquants de médecine traditionnelle chinoise comme le shiatsu. Grâce à vous tous je suis ici aujourd’hui pour en témoigner en toute simplicité.
    Severine

  • J’apprécie cet article ô combien vrai !
    Ton ancien élève
    Jerry Stassiaux

  • MORIS

    Le serment d’Hippocrate, c’est surtout soigner les gens avec des thérapeutiques qui ont fait la preuve de leur efficacité.

    Les idéologies homéopathique et naturopathique sont donc en dehors de cela.

    La seule véritable médecine est celle basée sur la preuve scientifique.

    Le reste n’est que croyance dangereuse pour la santé publique.

    • Guy

      Quelle connerie.. .. C est vraiment ignorer 90% de l inconnu qui nous gouverne . La science n’ explique pas tout . Seulement une infime partie du monde vivant alors la vérité n est pas que scientifique soyons modeste cher Monsieur et ouvrez les yeux sur le monde qui nous entoure . Avec toute ma gratitude

      • Marc

        Les scientifiques ne prétendent pas tout savoir. Il reste encore de très nombreuses découvertes à faire.
        L’avantage des travaux scientifiques c’est qu’ils sont vérifiables car reproductibles.
        Quand rien n’est vérifiable ce n’est pas de la science : cela s’appelle de la littérature.

        Les naturopathes affirment que la maladie est pour l’organisme un moyen de se purifier. Donc quand vous faites un très mauvais Covid-19 vous feriez de la purification!

        Les naturopathes rejettent certaines connaissances de la médecine pour expliquer l’apparition des maladies, et invoquent pour cela quelques théories jugées simplistes par la communauté scientifique.

        Certains naturopathes emploient des techniques telles que l’iridologie, qui prétend que le corps humain entier est représenté dans l’iris de l’œil.

        Après un bref succès, la naturopathie décline donc aux États-Unis dans les années 1930, du fait de vastes études médicales fédérales (notamment le Rapport Abraham Flexner), qui la décrivent comme une pseudo-science archaïque et sans efficacité, ayant contribué à un important retard sanitaire entre l’Amérique et l’Europe. Les progrès fulgurants de la médecine moderne importée d’Europe conduisent également les Américains à délaisser leurs pratiques artisanales issues du temps de la colonisation. En 1968, un rapport accablant du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis dénonce l’absence de fondements empiriques comme théoriques de la naturopathie ainsi que son absence d’efficacité clinique, et invite à son éviction des systèmes de sécurité sociale.

        Britt Marie Hermes, ancienne naturopathe, dénonce aujourd’hui le charlatanisme de cette pratique.

  • Gaël OSCANLAN

    Conclusion percutante et réconfortante.

    • DONGUY

      Article intéressant, mais bien sûr orienté dénigrement…
      Il faudrait enfin admettre que la Médecine est « UNE » et qu’aucune branche (Que ce soit la Naturopathie, la Médecine chinoise ou la Médecine dite allopathique moderne, la médecine occidentale en gros) ne peut prétendre détenir la vérité à elle toute seule, la complémentarité et le sens des priorités étant de mise.
      Je parlerais dans un prochain article de la relation entre Naturopathie et Médecine occidentale.
      Cordialement
      Gilles Donguy

  • Argo.

    Je n’ai rien contre la naturopathie, mais je suis perplexe ; il n’y a pas de pensée unitaire chez les naturopathes. Souffrant d’une pathologie, j’ai voulu appliquer le régime préconisée par des naturopathes : dans mon cas, pas de sucres, même lents, pas de viande ou peu, pas de fruits car sucrés, pas de produits laitiers, pas de certains légumes, etc. Et je ne vous parle pas ceux qui préconisent un régime cétonique! Et tous ne disent pas la même chose. Et je n’évoquerai pas les études soi-disant scientifiques affirmant que les œufs donnent le cancer, d’autres les omégas trois ou la vitamine E. Malgré ma maladie, je pratique un sport, course à pied, ou marche, selon ma forme. Eh bien, j’ai été victime d’une hypoglycémie sévère ; on m’a ramassé dans le bois où je cours. Après des examens, prises de sang catastrophiques. Cholestérol effondré, glycémie dans les chaussettes, anémie. En tombant, je me suis même fracturé un poignet! On a dû me donner des compléments calciques! J’ai repris un régime normal en mangeant un peu de tout. Finalement, j’écoute mon médecin et préfère voir un nutritionniste et je me porte mieux. Risquer sa vie pour la sauver, c’est un concept un peu bizarre.

    • DONGUY

      Bonjour,
      Les dérives que vous décrivez ici ne sont pas dignes de la Naturopathie que je défends.
      Vous ne trouverez rien de tel dans les livres de Robert MASSON par exemple.
      Vous êtes probablement tombé sur un incompétent, euphémisme…
      Je peux vous dire que la Naturopathie bien comprise est tout à fait en phase globalement avec la Nutritions moderne (j’ai moi-même un D.U en nutrition et micronutrition) et avec les connaissances actuelles en matières de pathologie et de santé..
      Bien cordialement
      Gilles DONGUY

  • Marc

    Madame Britt Marie Hermes, ex-naturopathe, « pense que les docteurs en naturopathie présentent de façon trompeuse leurs compétences médicales auprès du public et des législateurs.
    Elle défend les positions politiques suivantes sur la réglementation de la naturopathie :

    • Les naturopathes ne devraient pas être autorisés à utiliser les mots « docteur » ou « médecin » pour se décrire, car cela induit les patients en erreur en leur faisant croire que les naturopathes ont une formation médicale comparable à celle des médecins qui exercent la médecine fondée sur des preuves.

    • Les naturopathes ne devraient pas avoir le droit de traiter des enfants. Elle rappelle le cas d’un enfant canadien décédé après que ses parents ont consulté un naturopathe agréé de l’Alberta qui lui a prescrit une teinture d’échinacée, pour traiter sa méningite bactérienne.

    • Les naturopathes ne devraient pas recevoir de licence médicale (en) et, lorsqu’ils sont déjà agréés, leur champ d’activité devrait être réduit.

    Elle a lancé une pétition sur Change.org intitulée « Les naturopathes ne sont pas des médecins », afin de sensibiliser le public aux défauts de la pratique naturopathique » (…)

    Source :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Britt_Marie_Hermes

    Qu’en pensez vous ?

    • DONGUY

      Bonjour,
      Merci pour cette analyse intéressante. Mais rétablissons quelques vérités.
      Je ne sais si vous ètes initié à la naturopathie… Mais si vous lisez Robert Masson, vous constaterez qu’il distingue bien les maladies destructrices, des maladies épuratives
      par exemple pour les dermatoses : zona et herpes doivent être réprimés (y compris avec l’allopathie) et témoignent d’une baisse de la vitalité (on dira du système immunitaire si vous préférer), c’est moins le cas pour le zona et autre eczéma, qui sont des maladies éliminatrices et centrifuges témoignant au passage d’une certaine vitalité….
      Il faudrait comprendre une fois pour toute que la Naturopathie s’inscrit en complément de la médecine allopathique, et non en alternative, les allemands l’ont bien compris avec le statut de HeilPraktiker. Les médecines holistiques (Naturopathie, Médecine Chinoise, etc.), en nous évitant de nous perdre dans les détails certes intéressants et pertinents de la médecine officielle réductionniste et analytique, peuvent fort bien coexister avec cette dernière. Cessons donc de les caricaturer au nom du scientisme! Par ailleurs bon nombre de Natturopathes se forment à la nutrition et la micronutrition (je suis moi-même titulaire du D.U. ASM de l’université de Bourgogne), et je peux vous dire qu’en dehors de débats stériles sur les fruits par exemple (il faut dire aussi qu’il y a certains courants de Naturopahie dite orthodoxe ou hygénistes qui sont effectivement un peu fermé à ce sujet, voir mes articles sur le sujet), les données scientifiques de ces formations ne contredisent pas les principes de base de la Naturopathie! Rappelons enfin qu’on a pas attendu la biochimie pour utiliser les vertus des plantes médicinales, maintenant on en sait plus, et cela ne fait que confirmer ou affiner les connaissances antérieures…

    • DONGUY

      Evidement que les Naturopathes (sauf exception) ne sont pas des médecins, leur rôle est différent et complémentaire.
      Plutôt que de lancer des pétitions à charge, cette dame ferait mieux de s’intéresser à un cadre de reconnaissance des médecines holistiques,
      les fédérations (FENA, ou autres de la Médecin chinoiqe) y travailent depuis longtemps, mais en France, soit disant pays des libertés, bien sûr on minimise ces disciplines.
      Enfin, le débat à ce sujet serait infini, je n’en dirai pas plus.

      • Jaije

        La FENA, fédération autoproclamée, permet surtout à ses membres de s’en mettre plein les fouilles. Les écoles affiliées sont celles qui proposent les formations les plus chères de France, vendant des « diplômes » qui ne sont en réalité que des certificats car délivrés par des organismes privés et non reconnus par l’Etat. L’idée ? Faire peur aux futurs étudiants, en leur disant que les autres « diplômes » ne valent rien, car ils ne seront pas reconnus par leur syndicat, et donc forcer les brebis à rejoindre le troupeau et donc à suivre leurs programmes gonflés à bloc de matières parfois inutiles pour la naturopathie.

        La FENA et le SNP (et les autres) n’ont aucune crédibilité, leurs directeurs sont en conflit d’intérêts permanents puisqu’ils sont à la tête des écoles (CENATHO, ADNR….) qui sont membres dudit syndicat… C’est d’un ridicule ! Demain, vous pouvez créer une école, ensuite créer une association, et dire que votre école est reconnue par cette association pour lui donner de la crédibilité : vous en avez un parfait exemple avec ADNR Formations et le SPN.

        Étrangement, la meilleure école de naturopathie en France, c’est à dire le CENA – ECOLE ROBERT MASSON, n’est pas affiliée à ses associations. Pourquoi ? Car M. Masson était clairvoyant, perspicace et pragmatique, il a très vite compris que ces écoles visaient plus à développer un business que de développer la véritable connaissance de la naturopathie basée sur l’observation et l’expérience.

        Il suffit pour vous en convaincre de lire l’hommage à Robert Masson fait par la FENA, dans lequel il est indiqué que M. Masson a refusé de se plier aux exigences de syndicats autoproclamés.

        A bon entendeur !

        • DONGUY

          Bonjour,
          Je suis en partie d’accord avec votre analyse, il est vrai Que Robert n’a jammais voulu s’intégrer à une quelconque fédération!
          Nous avons l’aquivalent en Médecine chinoise, où Philippe Sionneau fait cavalier seul vis à vis des fédérations telles la FNMTC ou CFMTC…
          Cela dit quelque soit le domaine, il y a quasi tpujours 2 ou 3 fédérations qui revendiquent la vérité, et avec conflits à la clefs, c’est ainsi, c’est dans la nature humaine!
          Pour autant, les efforts faits pour structurer une discipline à travers une fédération ou équivalent sont me semblent-ils justifiés!
          Cette recherche d’harmonisation (sur le plan du contenu, du volume hotaire de formation, etc.) est tout à fait louable et offre un point d’appui plus
          conséquent pour des discussions avec les « autorités »!…
          Donc ne simplifions pas, rien n’est parfait, et bien évidement que tant qu’il n’y a pas une reconnaissance « officiele », ces fédérations ne sont pas « crédibles »,
          mais il faut bien faire un premier pas, comment croyez-vous qu’ont procédé les ostéopathes?
          Cordialement

          • Jaije

            Bonjour, merci pour votre réponse. Oui vous avez raison, l’idée est louable certes, mais les enjeux financiers de doivent pas prendre le pas sur l’idée même de reconnaissance de la profession.

            Je me permets de digresser quelques peu. En France, nous aimons beaucoup cette notion de « diplôme », les gens ne s’imaginent pas se lancer dans un métier sans le précieux sésame, alors qu’un métier s’apprend tous les jours sur le terrain, et non pas à l’école, même si on y apprend les bases théoriques nous permettant (parfois) de l’aborder correctement.

            L’idée de prolonger les études (payantes), d’apprendre des choses théoriques dans des domaines divers sans faire les liens entre elles (sciences, histoire, économie, médecine, droit…) revient finalement (directement ou indirectement) à retarder l’entrée dans la vie active des individus, à freiner leur éveil politique (en tant que citoyen) et si l’on va plus loin, leur éveil spirituel.

            L’Ecole de Masson ne bénéficie pas de reconnaissance par la FENA, or cette école se base sur la transmission de savoir fondée sur des années d’observation et d’expérience, et non sur des tendances ou des concepts théoriques à rallonge. Les problèmes existants au niveau de la médecine allopathique (formation trop théorique et trop longue alors que nous manquons de médecins, vision étriquée et non holistique fondée sur le symptôme et non sur « la cause de la cause »…) vont alors se reproduire pour les naturopathes : progressivement, la formation va se décorréler de la pratique, et c’est déjà le cas, il suffit de consulter le programme sur 3 ans des écoles FENA. Vous sortez donc de ces écoles avec un crédit sur le dos, 3 ans d’études, mais une certification « reconnue ». Vous voyez ce que je veux dire ?

            Bien à vous.

Répondre à Gaël OSCANLAN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *