Après le Vitalisme et l’Humorisme

Print Friendly

Après le Vitalisme et l’Humorisme, le Causalisme est le 3° fondement de la Naturopathie.

Un article d’André Girard. <Section Naturopathie Fondamentale>

Hippocrate

Le Causalisme d’hier est tout à fait différent de celui d’aujourd’hui. Néanmoins, le grand Maître Hippocrate ne disait-il pas : « que ton aliment soit ton médicament » ?

Dans le passé…

Pour faire une brève analyse en se référant au passé, les maladies endémiques étaient de deux ordres : les maladies infectieuses et les maladies nutritionnelles.

 

Les civilisations et leurs cortèges de connaissances acquises plus approfondies, nous ont permis un degré d’évolution louable. L’expansion démographique générale, et l’augmentation de l’espérance de vie en sont les témoins. La période la plus faste à mon sens, se situe de 1850 à 1950 car ce siècle englobe les plus grandes découvertes sur le plan nutritionnel (vitamines, oligos et macros éléments) malnutrition en général, l’intérêt de l’hygiénisme  pour réduire les contagions (Dr SEMMELWEIS), enfin l’ère Pasteurienne et les grands de l’époque tel Pierre-Jacques-Antoine BECHAMP jusqu’ à Alexander  FLEMING ouvrant définitivement la voie de la bactériologie et de l’immunologie.

Les maladies récurrentes d’autrefois, maintenaient une espérance de vie très limitée (35/45 ans).

Pour ce qui touche le nutritionnel, il s’agissait des famines certes, mais aussi des carences : béribéri, scorbut, pellagre…Pour les infections : la peste, le choléra, le typhus, typhoïde, variole, tuberculose, et toujours le paludisme (avec plus d’un million de morts chaque année, un vrai scandale qui pourrait être résolu) etc… N’oublions pas aussi les pandémies grippales (type espagnole) et la mortalité infantile considérablement maîtrisée depuis la dernière guerre.

…et de nos jours.

La non maîtrise du développement de notre civilisation, nous entraîne avec ses cultures céréalières et autres , ces élevages intensifs ainsi que ses industries agroalimentaires (produits manufacturés), ses industries chimico-pharmaceutiques mal contrôlées (voir guide des 4.000 médicaments Professeurs Debré/Even) vers une augmentation vertigineuse des cancers, maladies cardiovasculaires, dégénérescences du système nerveux, grand retour des infections par un abus et surtout un mauvais contrôle de l’antibiothérapie durant trente ans. Nous pouvons également citer ici, l’affaiblissement plus ou moins généralisé   de nos systèmes immunitaires et l’implantation d’allergies multiples.

Notons aussi l’épidémie d’OBESITE chez les jeunes. Comment pourrait-il en être autrement ? Jamais les êtres humains n’ont concentré autant de poisons dans leur environnement. Que ce soit la nourriture, les eaux, l’air respiré,  tout ce qui nous permet de renouveler nos cellules au cours de notre vie se trouve de plus en plus pollué. Ajoutons à cela toute la chimie médicamenteuse de synthèse utilisée en excès, l’internationalisation des produits de consommation qui entraîne des procédés sécuritaires type irradiation des aliments. Le champ d’application est grand, pour le NATUROPATHE qui doit avant tout faire preuve de bon sens, pour analyser et aider en tant qu’accompagnateur de santé, les personnes qui viennent se confier. Quant au stress, il a toujours accompagné la vie humaine! Nous  pouvons même dire qu’il a un côté physiologique.

Toujours plus

Cependant nous devons bien reconnaître que le TOUJOURS PLUS exigé dans la société actuelle est devenu, parfois sournoisement, le point « noir » de nombreuses maladies allant de la diarrhée à la constipation, des addictions aux dépressions bref, du mal être généralisé qui finalement ruine notre système de santé. A ce sujet, je conseille à tous mes lecteurs d’ouvrir le dernier livre de Fréderic LENOIR « La guérison du monde », car sans une prise de conscience généralisée, nous irons vers une catastrophe de civilisation. Toutes les méthodes antistress mises en œuvre en entreprise resteront cautère sur jambe de bois, si la dimension humaine, souvent très subtile, n’est pas respectée.

Il nous faut repenser de fond en comble l’alimentation du VIVANT ; humaine bien sûr, mais aussi la nourriture des animaux (ex: plus de protéines aux ruminants). Chez les humains, revenir tant que possible au lait maternel, surveiller l’approvisionnement des cantines scolaires, développer l’accès aux produits biologiques du producteur aux consommateurs (type AMAPS), en bref, limiter au maximum l’introduction de molécules chimiques dans nos organismes, elles ne peuvent nous faire prendre que de mauvais virages.

A propos du stress et même si nous ne sommes pas égaux devant cette forme de résistance, examinons au moins les causes originelles. Il nous faut repenser l’organisation traditionnelle du travail, de l’habitat, de la famille… car nous entrons dans un monde « globalisé »   qui modifie l’être humain dans toutes ses dimensions : neuronale, hormonale, psychologique, économique, sociale, culturelle, spirituelle. Si nous n’y prenons garde, bientôt le temps de la réflexion ne nous appartiendra plus; saurons-nous encore AIMER la vie ? Oui, c’est bien une nouvelle société qu’il nous faut inventer pour demain, pour nos enfants, pour une meilleure harmonie sociale et une meilleure gestion de nos maladies.

Pour une meilleure compréhension des conséquences du stress outre les travaux de SELYE, une œuvre certes courte mais d’une extraordinaire synthèse émanant du Professeur Henri LABORIT : Les bases biologiques des comportements sociaux(aux éditions FIDES).

Cause…toujours !

Le naturopathe s’emploie donc à déceler, expliquer, modifier ce qui est à l’origine du « mal être » chez son consultant, bien souvent fatigué énergétiquement. Il fait continuellement de la prévention. Or, la prévention ne peut être mesurée en double aveugle comme le sont les thérapies conventionnelles. C’est du « bien-être » qu’il s’agit, c’est à dire de la résistance aux maladies par une bonne immunité, d’un bon système digestif, d’un bon sommeil, d’un bon état moral, de conseils en activités physiques, bref, de tout ce qui entraîne des économies de santé.

Dans un quatrième volet, nous étudierons quelques rapports traitements/maladies dans le temps…

Laissez vos commentaiers ci-dessous!

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Après le Vitalisme et l'Humorisme, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Incoming search terms:

  • causalisme
  • c est quoi le causalisme
  • le causalisme
  • cest quoi le causalisme
  • comment le causalisme concevoir la notion de vie
  • Le causalisme de la vie
  • origine causalisme
  • vitalisme humorisme causalisme
  • Comment les causalisme qu\on soit la notion de vie?
  • difference entre vitalisme et causalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *