A propos des fibres intestinales

Print Friendly

Un article d’André Girard. <Section naturopathie fondamentale>

fibres2

Le fait qu’un légume soit filandreux n’a rien à voir avec le fait qu’il contienne ou non, des fibres alimentaires…

  

Avez-vous la fibre?

Ces fibres sont des « morceaux » de cellules de végétaux que l’on ne digère pas, car nos enzymes digestives (les produits qui scindent, fragmentent pour faire passer la nourriture dans le sang) sont impuissantes pour les attaquer.

Leurs origines sont de deux ordres :

  • Elles proviennent de la paroi des cellules végétales et se présentent comme insolubles. C’est le cas de la cellulose, de l’hémicellulose, de la pectine (en partie) et des lignines. En bref, les légumineuses et céréales complètes en sont les plus riches. Elles restent solides dans l’intestin et permettent une meilleure progression du « bol alimentaire » par effet direct sur le péristaltisme (plexus d’auerbach et de meissner). Elles entraînent l’élimination des toxines et elles sont des aliments de choix pour notre flore intestinale!
  • Ou de l’intérieur des cellules et dans ce cas elles sont solubles, par exemple la gomme arabique, l’agar agar et surtout les INULINES contenues dans les rhizomes de certaines plantes (chicorée, topinambour, bardane, mais aussi beaucoup dans les fruits et légumes).

.

Ces dernières ont valeur de mucilage car elles sont gélatineuses et elles « gonflent » au contact du chyle duodéno-intestinal. Ainsi, les selles deviennent plus « compactes », plus  « souples » faciles à déféquer.

Des rôles multiples

Ces deux types de fibres souvent appelées aujourd’hui PREBIOTIQUES alimentent en quelque sorte notre « microbiote » ou « flore commensale » ou « flore saprophyte », composée en grande partie de bifidobactéries, de lactobacilles et autres PROBIOTIQUES.

Dans la mesure où les fibres remplissent notre estomac et notre intestin, alors qu’on ne les digère pas et ne sont donc pas assimilables, elles nous procurent un sentiment de satiété et aident les personnes à perdre du poids et à moins manger .Elles régulent le taux de cholestérol, et améliorent la tolérance au glucose chez les diabétiques.

Les fibres possèdent aussi un autre avantage et non des moindres, elles servent à « nourrir » les bactéries et tout ce petit monde qui nous est très bénéfique dans notre intestin.

En quelque sorte elles préservent et entretiennent nos hôtes essentiels à notre santé.

.

En manquez-vous?

Le premier symptôme d’un manque de fibres est le ralentissement du transit intestinal aboutissant à la constipation. Ce phénomène est peu connu dans les pays pauvres où l’alimentation comporte beaucoup de fibres. Voilà donc avec ces prébiotiques un moyen facile pour lutter contre toute paresse intestinale.

Inutile de s’auto-punir avec du son de blé souvent proposé (all-bran) qui occasionne flatulences et ballonnements. Pensez aux pruneaux, au jus de poires et aux pommes ; aux bananes ainsi qu’aux fruits rouges.

Les jeunes courgettes, la rhubarbe et le chou cru à l’huile d’olive première pression corrigent assez bien les transits lents.

Prébiotiques ou Probiotiques?

Contrairement à ce qui nous est régulièrement proposé en compléments  alimentaires l’utilisation des probiotiques est peu recommandable  en dehors de l’accompagnement antibiothérapique et bien sûr de certaines diarrhées infectieuses, toujours supervisée par un thérapeute professionnel.

Des études épidémiologiques ont montré que plus on se « civilise » plus on se constipe. L’influence de nos grands chefs cuisiniers qui nous prêchent de toujours tout éplucher (ex: poivrons, courgettes, aubergines), la recherche de mousse ou de purée de légumes ou légumineuses toujours plus onctueuses et plus légères n’y serait-elle pas pour quelque chose ?

.

Ad Nauseam

Ne devons-nous pas apprendre ou réapprendre à acheter biologique, local, bien laver légumes et fruits et consommer NATURE ? Il y a quelques mois, un « chiquissime » restaurant Londonien (classé au 5ème rang mondial) a dû fermer ses cuisines durant une semaine, après que 24 clients frappés de nausées, vomissements, diarrhées étaient admis aux urgences pour « intoxication alimentaire ».

L’an dernier, c’était le fameux restaurant  NOMA de Copenhague plusieurs fois couronné « meilleur restaurant du MONDE » qui envoyait 63 de ses clients adeptes de la cuisine moléculaire, dans les établissements de soins. Bravo l’azote liquide et l’industrie chimique, bravo la recherche et l’alimentation toujours enclins à la nouveauté sans garde fous.

.

Intestins et Santé

Comme nous venons de le voir, les fonctions intestinales sont essentielles à la SANTE. C’est un organe filtre qui, en sélectionnant nos réels besoins nutritionnels préserve la fonction hépatique. Il est à la base de nos fonctions immunitaires (T.N.F, et autres), et il maintient les feed-back  du système nerveux autonome dans leurs intégralités. Les douleurs, les ballonnements et les maux de tête (ou migraines), sont les premiers symptômes d’un dysfonctionnement intestinal outre constipation et diarrhée.

Le stress de la vie courante surajoute. Certains médecins voient même dans les dysbioses et/ou l’atteinte hépatique, la naissance des dépressions, voir à ce sujet ci-dessous la vidéo du Dr Bruno DONATINI. 

https://www.youtube.com/watch?v=XjH4O5_r6rM&app=desktop

Pour mémoire, voici les principaux germes commensaux et activateurs de nos fermentations (colon droit) et des putréfactions (colon gauche) :

germes_intestins

.

Chacune de ces familles se trouve plus ou moins développée suivant les individus. A chacun sa flore « saprophyte » et outre cela, toute altération de cet équilibre individuel est qualifiée de DYSBIOSE.

Lorsque surviennent ces altérations, nous devons penser avant tout aux eaux publiques (souvent très chlorées, pour raison de sécurité, aux piscines…). Rappelons ici l’existence de nombreux systèmes filtrants tels l’osmose inverse ou le dynamiseur Marcel VIOLET. Par ailleurs, le « grignotage » ou alimentation « non-stop » est la pire des sources de mal être intestinal et malheureusement notre société n’évolue que dans ce sens..!

Dans un prochain article, nous verrons une approche bioénergétique de certains troubles psychiques en liaison  avec le nutritionnel et la fonction intestinale.

.

André Girard.

Naturopathe. Auteur des livres « L’écol’energie » et « Cancer-obésité. Le poids du mensonge ».

Sur tous les sujets traités par A.Girard dans ce blog, possibilité de conférences/débats pour les associations sur demande :

Blog : http://lecolenergie.centerblog.net/

Courriel : andre.girard6903@orange.fr

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Incoming search terms:

  • gomme arabique et intestin
  • fibres intestinales
  • rhubarbe et flatulence
  • probiotique gomme arabique
  • prébiotique rhubarbe
  • La gomme arabique est il un probiotique
  • jus de topinambour achat prebiotique
  • inuline contenue ds topinambours comment eviter flattulences
  • gomme arabique probiotique
  • a propos des prebiotiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *